Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Ille-et-Vilaine : l’activité des entreprises ralentit au premier trimestre 2018

Véronique Maignant, le 27.04.2018

L’enquête de conjoncture menée par  la CCI Ille-et-Vilaine auprès des entreprises du département révèle un repli de leur activité au cours des trois premiers mois de l’année. Ce ralentissement est principalement imputable au commerce.

 

Après les très bons résultats enregistrés au second semestre 2017, l’enquête menée par la CCI Ille-et-Vilaine met en évidence un ralentissement dans l’évolution de l’activité des entreprises bretilliennes au 1er trimestre 2018. Le solde d’opinion concernant l’évolution du chiffre d’affaires reste positif mais baisse fortement, de + 22,8 au 2e semestre 2017 à + 0,8 au 1er trimestre 2018. Cette chute est principalement imputable au commerce dont une nette majorité de chefs d’entreprise indique une activité en baisse au 1er trimestre. Au niveau national, l’Insee note également un ralentissement. Celui-ci s’expliquerait notamment par une contraction temporaire du pouvoir d’achat des ménages, impacté par la hausse de la fiscalité indirecte (tabac et produits énergétiques) et de la CSG. Malgré tout, au niveau national, comme au niveau départemental, les perspectives d’activité restent très dynamiques sur l’ensemble de l’année 2018. Pour preuve, en Ille-et-Vilaine, l’investissement sur les trois premiers mois de l’année reste bien orienté et les entreprises affichent un optimisme sur le niveau de chiffre d’affaires à venir.

 

Un chômage en forte baisse et des difficultés de recrutement croissantes

Avec une création nette de 9 500 emplois salariés en Ille-et-Vilaine en 2017, le taux de chômage à la fin du 4ème trimestre enregistre un fort recul à 6,6 % de la population active. Egalement consultées sur leurs difficultés de recrutement, 77 % des entreprises estiment que celles-ci se sont accentuées sur un an. Elles sont particulièrement importantes pour deux secteurs d’activités : l’industrie (65 % ont eu des difficultés) et le BTP (46 %). L’activité, particulièrement dynamique depuis le début 2017, a entrainé des tensions sur les fonctions socle de l’entreprise, en particulier la production et la vente. Les deux principales difficultés avancées sont la pénurie de candidats et l’inadéquation entre le candidat et le profil recherché. Certains secteurs pointent également le déficit d’image dont ils pâtissent. Pour une majorité d’entreprises interrogées, ces difficultés ont constitué un frein au développement de leur activité.

Cette enquête a été réalisée par l'observatoire de la CCI-Ille-et-Vilaine auprès des entreprises du département courant avril.  968 d'entre elles ont répondu, un échantillon représentatif de tous les secteurs d’activités et de toutes les tailles d’entreprises du département.


L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne