Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Ille-et-Vilaine : 46 000 emplois relèvent de l’écosystème de la mobilité

Véronique Maignant, le 08.09.2017

C’est un des nombreux constats établis par l’Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise (AUDIAR) qui vient de publier un diagnostic sur l’écosystème de la mobilité de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine.

l’Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération rennaise (AUDIAR) vient de publier un diagnostic sur l’écosystème de la mobilité de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine.

Selon Ronan Viel, coordinateur de l’étude, « même si l’industrie automobile a souffert ces dernières années, avec une perte de 5 000 emplois en 8 ans, l’écosystème de la mobilité en Ille-et-Vilaine reste très dense, avec 46 000 emplois, soit environ 1 emploi sur 10 ! En plus d’une industrie automobile fortement enracinée, notre territoire s’appuie sur un marché transports-logistique solide, fort de 19 000 emplois et de 900 entreprises qui ont bien résisté à la crise ». Malgré un secteur industriel de l’automobile en perte de vitesse, ce spécialiste de l’économie territoriale observe un formidable potentiel d’innovation et de croissance avec les mobilités intelligentes, qui reposent sur les savoir-faire locaux en matière de technologies numériques. Ainsi après Paris, Lyon et Toulouse, Rennes se classe d’ailleurs au 4ème rang national en termes de densité d’acteurs des mobilités intelligentes. « Cette dynamique d’innovation se cristallise notamment au sein d’ID4CAR, pôle de compétitivité dédié aux véhicules et aux mobilités, qui a permis depuis 10 ans de financer 130 projets pour 310 millions d’euros d’investissement ».

Electronique/informatique embarquée, assistance à la mobilité et plateformes de mobilité : trois segments en plein développement

l’Ille-et-Vilaine abrite des entreprises de renom et des start-up (Acsystème, Lacroix ES, YoGoKo, etc.) qui excellent dans l’électronique ou l’informatique embarquée liée aux industries automobile, navale et de la défense, et sont à la pointe de la technologie Long Range (LoRa) utilisée pour les capteurs et objets connectés.

Dans le domaine de l’assistance à la mobilité (géolocalisation, optimisation de la consommation de carburant, aide à la vigilance des conducteurs, etc.), quelques pépites locales se distinguent comme Abeeway, Alkante ou Sensup. Cette dernière développe par exemple des systèmes électro-optiques fonctionnant à partir de lasers (Lidar) qui sont à la base du véhicule autonome et des systèmes d’aide à la conduite.

Enfin, les Bretiliens ne sont pas en reste concernant le segment des plateformes de mobilité. Entre Mobility Tech Green, Arvey, City Roul, Ehop ou encore Carbip, le territoire est positionné aussi bien sur le covoiturage que sur la réservation de VTC ou encore l’autopartage entre professionnels ou particuliers.

Après ce premier recensement des forces en présence et des dynamiques émergentes, l’AUDIAR prévoit d’ici la fin de l’année une seconde phase d’étude qui sera l’occasion de rencontrer les entreprises, acteurs de terrain et précurseurs des mobilités intelligentes. Ce diagnostic a été réalisé par l’AUDIAR en partenariat avec ID4CAR, CEEI Creativ, Bretagne Supply Chain et ITS Bretagne.


L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.

Recommandations