Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Hôtel du Château à Dinan. Un léger frémissement mais le retour d’une activité rapide n’est pas à l’ordre du jour

Véronique Maignant, le 27.05.2020

Repris en janvier 2019 par Guillaume Postel, l’hôtel du Château à Dinan dans les Côtes d’Armor est resté ouvert pendant toute la durée du confinement. Un choix assumé par son propriétaire qui attend désormais le retour des touristes, 85% de sa clientèle. Hésitant entre espoir et lucidité, il estime qu’il faudra au minimum un an pour retrouver le niveau d’activité d’avant crise.

Guillaume Postel a repris l'hôtel du Château en janvier 2019

Après 30 ans passés dans l’assurance, Guillaume Postel a voulu tourner la page et revenir sur sa terre natale, les Côtes d’Armor. Après 1,5 an de recherche et l’étude d’une dizaine de dossiers, il arrête son choix sur l’hôtel du Château à Dinan, un bâtiment historique qui comporte 35 chambres. « Cet hôtel bureau 3*, à savoir sans restaurant, cochait toutes les cases. Entièrement rénové en 2013, il bénéficie de toutes les normes et d’une situation exceptionnelle à deux pas du château. Si vous ajoutez la dimension historique à savoir que Victor Hugo y a dormi en 1836, un bar licence IV et un parking privé en plein centre-ville, vous avez tous les atouts pour attirer une clientèle touristique et professionnelle.  J’ai acheté les murs et le fonds ». Choix judicieux puisque malgré son inexpérience, Guillaume Postel réalise une très bonne année 2019, « dans les mêmes chiffres que 2018.   2020 démarrait également très bien, j’avais en projet la création d'une salle de séminaire ».

 

Seul hôtel ouvert pendant le confinement

Oui mais voilà, mi-mars 2020, la crise du Covid-19 et le confinement qui suit, stoppe brutalement cette dynamique. Guillaume Postel est alors le seul hôtelier de Dinan à rester ouvert*.  « Sans restauration, on ne peut pas faire grand-chose mais tant qu’à être sur place, l’idée était de dépanner et rendre service. Je pensais notamment au personnel soignant. J’ai mis tous mes salariés au chômage partiel soit 6 personnes et transféré la ligne sur mon mobile ».  Au final, il n’y a eu qu’une à deux chambre d’occupées par jour, des professionnels qui terminaient un chantier ou des personnes qui rendaient visite à leur famille pour raison de santé. « Afin d’éviter tout contact, j’ai supprimé le petit déjeuner et mis à disposition, à l’étage, un micro-onde. Si les clients restaient plusieurs jours, il n’y avait pas de recouche, de manière à ne pas exposer mon personnel ».

 

Depuis une semaine, 4 à 6 chambres occupées/jour

Depuis la mi-mai, Guillaume Postel sent un léger frémissement avec 4 à 6 chambres occupées en moyenne par jour et le retour ponctuel d'une femme de chambre et de l'adjointe de direction. « Mais on est très loin du niveau d’occupation de l’hôtel, il y a un an à la même époque ». En effet, d’avril à juin et de septembre à octobre 2019, l’hôtel du Château enregistrait un taux d’occupation de 85 %, en juillet et août, il était proche de 100%. « Aujourd’hui, jusqu’à la fin août, les groupes ont annulé leur réservation. De leur côté, les particuliers attendent le dernier moment pour annuler, dans la mesure ou l’hôtel a pris le parti de rembourser tous les séjours. A titre d’exemple, aujourd’hui, le 25 mai, nous n’avons plus que trois réservations pour le 14 juillet. Il devrait être quasi au complet. Certes, la réouverture des restaurants et le probable élargissement de la zone des 100 km vont stimuler la reprise. Cependant toute l’activité groupes, et agences réceptives est à oublier. Les touristes étrangers ne reviendront pas cette année et la clientèle française ne suffira pas à combler le manque à gagner de ces derniers mois et de la saison à venir ».

 

Si Guillaume Postel a réussi à décaler toutes ses échéances de prêts, il estime sa situation fragile « Les gens ont peur et il faudra un a deux ans pour qu’ils retrouvent l’envie de se déplacer. Je pense en particulier aux anglais et aux espagnols qui étaient venus en nombre à Dinan, en 2019. D’ici là il faut réussir à tenir. La prise en charge du chômage partiel doit être maintenue au moins jusqu’au début de la saison 2021".

Découvrir l'hôtel du Château

*hors périodes de fermeture imposées par arrêté prefectoral


L'évènement

Journée conférences "Dans Quel Sens ?" avec l'eclozr

Save the date ! Le jeudi 24 septembre à l'eclozr, venez vivre une journée d'ateliers stratégiques, de conférences et de tables rondes pour questionner ensemble vos ambitions, challenger vos projets et rebondir avec sens !

Au programme : 30 speakers attendus sur des thématiques #Design for new deal, #IntelligenceArtificielle à impact, #Tech for good et #Entreprises à mission 

Recommandations