Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Hennebont (56). Au Tabac-Presse Le Talao, Gilles Kerorgant va vendre des masques grand public

MD, le 30.04.2020

Dès lundi 4 mai, Gilles Kerorgant va ajouter un article au comptoir de son commerce : les masques de protection qu'il vient de recevoir. Les buralistes, comme les pharmacies, vont en effet vendre des masques en tissu au grand public, afin de préparer la population au déconfinement. Pour Gilles Kerorgant, par ailleurs président de la chambre syndicale des buralistes du Morbihan, "c'est un service rendu à la clientèle". 

DR

Classés par le gouvernement parmi les activités indispensables à la vie de la Nation, les Tabac-Presse sont restés ouverts tout au long du confinement. Au Talao, commerce qu'il a repris il y a 6 ans à Hennebont, Gilles Kerorgant a dû "juste" adapter les horaires d'ouverture car "l'activité est beaucoup plus calme quand même."

Depuis, le 17 mars, jour 1 du confinement, il estime avoir "perdu" près de la moitié de sa clientèle. Mais pas autant du côté de son chiffre d'affaires, qui lui permet de couvrir ses charges : "le panier moyen est plus élevé", constate le commerçant qui vend tabac, presse, jeux de la Française des Jeux et boissons à emporter. 

A partir de lundi, il va ajouter un nouvel article sur son comptoir : les masques de protection destinés au grand public que les buralistes sont autorisés à vendre à la population, pour accompagner le déconfinement annoncé à compter du 11 mai. 

Opération masques

Président de la Chambre syndicale des buralistes du Morbihan, Gilles Kerorgant confirme que la confédération nationale des buralistes, qui réunit quelques 24 500 commerces en France, s'est organisée pour commander et diffuser des masques de protection grand public, en tissu et homologués. La confédération s'est pour cela rapprochée du groupe Chargeurs, engagé dans plusieurs activités de pointe, dont le textile, pour la fabrication en France de masques normés vendus sous la marque Lainière santé. 

Nom de code : "Opération masques".  Chaque buraliste du réseau a donc reçu un identifiant pour se connecter via Internet. "Nous passons commande sur une plateforme mise en place et gérée par la confédération nationale", explique Gilles Kerorgant qui en attend 200, pour commencer. "En 72 heures, 2 millions de masques étaient déjà réservés et vendus à travers le réseau des buralistes", rapporte le Hennebontais.

Des masques lavables et réutilisables

"Nous allons d'abord les vendre aux professionnels, commerçants et artisans, qui ont repris ou vont reprendre leur activité. Puis, j'ouvrirai la vente au public", explique Gilles Kerorgant. Membre de la confédération nationale, le Morbihannais va appliquer le prix de vente recommandé par la profession, à savoir 5€ l'unité. "Ce sont des masques lavables et réutilisables jusqu'à 20 fois", précise le commerçant.

Depuis quelques jours, ses clients lui réclament ces masques. "On le voit bien, les gens sont de plus en plus nombreux à en porter", constate le buraliste qui se tient, lui, derrière une paroi en plastique transparente faite maison, pour se protéger et continuer sereinement son activité.


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.