Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Hallou Escaliers à Saint-Aubin du Cormier (35) prend un nouveau départ avec sa reprise par Evolem et Magnin

Véronique Maignant, le 10.12.2018

Racheté à la barre du tribunal de commerce en juin 2018, Hallou Escaliers Métal et Bois à Saint-Aubin du Cormier prend un nouveau départ. Le fonds d’investissement familial Evolem (69) basé à Lyon et les Escaliers Magnin, désormais propriétaires de la PME, misent sur son savoir-faire unique pour développer une offre haut de gamme au-delà de son périmètre actuel. Des investissements ainsi que des recrutements sont en cours.

Racheté à la barre du tribunal de commerce en juin 2018, Hallou escaliers Métal et Bois à Saint-Aubin du Cormier prend un nouveau départ.

 Basée à Saint-Aubin-du-Cormier en Ille-et-Vilaine depuis 2008, la menuiserie Hallou est née à Gosné en 1930.  Spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation d’escaliers 100% sur-mesure en bois et métal, la PME a connu en 10 ans deux liquidations judiciaires. Malgré ces vicissitudes, le savoir-faire est toujours là. Elle dispose d’un catalogue de plusieurs dizaines de références d’escaliers d’exception réalisés sur mesure pour chaque client, des particuliers pour l’essentiel.

 

Un savoir-faire unique

« C’est ce savoir-faire exceptionnel qui a séduit d’emblée les acquéreurs, un fonds d’investissement lyonnais détenu par des industriels, explique Christophe Vitard directeur général délégué.  Nous avons ici des ébénistes et des opérateurs de très haut niveau, capables de réaliser des pièces très techniques, en mélangeant le bois, le métal mais aussi le verre. Nous venons par exemple de livrer trois escaliers à l’hôtel Miramar au Crouesty (56), des pièces que nous n’avions encore jamais réalisées. Nous sommes pratiquement capables de tout faire, dans la limite de notre capacité de production. Aujourd’hui, nous travaillons essentiellement en Ille-et-Vilaine et en région parisienne. Notre volonté est de nous étendre dans les Pays-de-la-Loire et renforcer nos positions en région parisienne ». De 700 à 800 escaliers sortent chaque année des ateliers.

 

Développer les synergies avec les Escaliers Magnin

De 23 salariés, Hallou escaliers Métal et Bois, va passer à un effectif de 30 personnes. Les premiers recrutements, des commerciaux, sont en cours. De même, un investissement de 600 K€ est programmé pour le renouvellement de certaines machines. L’objectif est de dépasser les 3 millions d’euros de CA mais surtout de travailler en synergie avec les Escaliers Magnin installé à Charlieu (41). Le nouvel ensemble pèse 8 millions d’euros de chiffres d’affaires avec des complémentarités économiques, géographique et commerciales fortes. En effet, l’entreprise Magnin (5, 5M€ et 39 collaborateurs), présidée par Philippe Soravia est positionnée sur le segment entrée et moyen de gamme avec des produits de type standard en petites séries, vendus essentiellement aux promoteurs, entreprises générales et menuisiers. Elle intervient sur l’ensemble de la France en dehors du quart Nord-Ouest. Ensemble, les deux fabricants d’escaliers, vont ainsi commercialiser leur offre à une plus grande échelle tout en mutualisant leur réseau de sous-traitants poseurs au services des promoteurs comme du particulier.

 

« Nous avons démarré un vaste travail de réorganisation de l’atelier, conclut Christophe Vitard. Je me suis rapproché de la CCI Ille-et-Vilaine pour prendre connaissance des divers accompagnements existants ainsi que l’ensemble des réseaux. L'escalier Hallou est un véritable meuble. Nous souhaitons conserver ce mélange de fabrication artisanale et de procédés industriels pour créer des modèles uniques.  J’invite tous les élus qui le souhaitent à venir visiter cet outil d’exception que nous engageons sur la rampe du succès ».

 

Hallou Escaliers Métal et Bois 


L'évènement

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

Cette rencontre est l’occasion pour les acheteurs publics et les entreprises du territoire breton de se connaître et d’échanger autour de problématiques communes afin d’améliorer encore les
relations entre acheteurs et fournisseurs.
13H30 : Ouverture
Discours d’ouverture du préfet de la région Bretagne, Emmanuel Berthier, et allocution introductive du directeur des achats de l’État, Michel Grévoul.
14H00 : Table ronde
« Les clauses environnementales, comment et pour quoi faire ? », animée par la directrice de la PFRA de Bretagne, Rachel Pailleux, avec la participation de la cheffe du bureau des achats
responsables à la direction des achats de l’État, Malika Kessous, de Jérôme Lieurey, chef du bureau des achats et marchés publics au secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur
(SGAMI) — zone de défense Ouest, et de Madame Le Corguille, chargée de mission éco-construction à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et de du logement (DREAL) Bretagne.
14H45 : échanges entre acheteurs et entreprises exposantes sur leurs réalisations innovantes en matière de transition écologique. Une répartition en trois pôles : numérique, bâtiment et mobilité durables et un pitch
par chaque entreprise. Rendez-vous le 18 octobre au Roazhon park de Rennes à partir de 13h30. Entrée libre avec inscription préalable obligatoire.

 

Recommandations