Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Grand débat national : les chefs d’entreprises bretons expriment leurs priorités

Véronique Maignant, le 14.03.2019

Dans le cadre du Grand débat national souhaité par le Président de la République, les CCI de Bretagne ont recueilli plus de 500 propositions de chefs d’entreprise via la plateforme numérique ouverte par CCI France. Une large partie de ces contributions émane de l’Ille-et-Vilaine, les autres CCI* ayant fait le choix d’organiser, sur leur territoire, des débats avec leurs ressortissants.  

Ouverte le 24 janvier 2019, la plateforme numérique de CCI France invitait les chefs d’entreprise à s’exprimer sur trois thématiques : fiscalité, dépenses et action publique, organisation de l’Etat et des collectivités publiques, transition écologique.

Parmi les messages forts remontés à cette occasion, figurent des attentes en matière de transparence et de lisibilité de la fiscalité qui pèse sur les entreprises, d’équité de traitement entre TPE-PME et grands groupes. Il ressort aussi un besoin de pédagogie sur les dispositifs gouvernementaux et de subsidiarité en matière de politique et de décision publique. « La fiscalité, le poids des dépenses publique et l’organisation de l’Etat apparaissent clairement comme les priorités des entreprises, souligne François Bareau, Directeur des relations institutionnelles à la CCI Bretagne. Elles sont bien conscientes des liens entre ces trois variables. Toutefois, si la transition écologique vient après, il existe une vraie prise de consciences des enjeux climatiques. Les dirigeants se disent prêts à participer à l’effort de réduction des gaz à effet de serre voire, pour certains, à produire des solutions en phase avec cet objectif. »

 

Diminution du coût du travail  

Pour la plupart des dirigeants, la compétitivité est entravée par la complexité administrative et le coût des charges. Ils proposent donc en priorité de réduire le coût du travail, de simplifier et stabiliser les règles administratives et d’ajuster plus rapidement les formations aux besoins des entreprises. « L’harmonisation à l’échelle européenne de l’ensemble des règles liées au droit du travail revient aussi fréquemment dans leurs propositions. »

 

Harmonisation européenne de la fiscalité

Les chefs d’entreprise plaident pour une nouvelle approche des finances publiques simplifiant les règles et réduisant la dette. Ils souhaitent l’harmonisation des régimes fiscaux pour des activités identiques, quel que soit le statut de l’entreprise. La fiscalité doit être également appréhendée à l’échelon européen voire international pour les grands Groupes. Enfin, une baisse de la fiscalité sur les transmissions fait aussi partie des priorités.

 

Réduire le mille-feuille territorial

Dans le domaine de l’organisation de l’Etat et des collectivités publiques, les attentes exprimées des dirigeants traduit un besoin de transparence, de sens redonné à l’action publique et de fonctionnement plus efficient. Il faut supprimer les redondances de missions entre les services déconcentrés de l’Etat et les services des collectivités, réduire les strates administratives et échelons territoriaux. Il faut des services publics plus efficients et faire en sorte qu’à chaque politique publique correspondent un besoin qualifié, un porteur, un budget, une contractualisation et une évaluation. Enfin la diminution du nombre d’élus et la révision de la durée de leurs mandats, les cumuls et les calendriers figurent aussi parmi les attentes des chefs d’entreprise.

 

Développement des nouvelles mobilités

Sur cette thématique, les entrepreneurs plaident pour une pédagogie favorisant l’évolution des comportements. Ils s’expriment en faveur du développement des nouvelles mobilités. Il s’agit de promouvoir et faciliter les modes de transports « écologiques » (co-voiturage, véhicules hybrides, vélo), les transports en commun, et développer le télétravail. Les chefs d’entreprise proposent aussi de favoriser les circuits courts et accélérer la rénovation énergétique des bâtiments.

 

*La CCI du Morbihan a organisé 3 débats, la CCI des Côtes d’Armor, 1 débat.


L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.