Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

A Fréhel (22), ils changent de vie, offrent une deuxième jeunesse et les honneurs de M6 à l’hôtel de Diane

Véronique Maignant, le 28.05.2018

Directeurs retail pour des marques de luxe, Hugo et Corinne Renouardière ont quitté leur job et leur pied à terre parisiens, après avoir jeté leur dévolu sur l’hôtel de Diane  situé à Sable d’Or Les pins.  Ce changement de vie professionnelle et personnelle leur a valu d’être suivis, pendant un an, par les caméras de M6 dans le cadre de l’émission Zone interdite diffusée ce dimanche 3 juin.

Hugo Renouardière et sa femme Corinne ont repris, en juin 2017,  l'hôtel de Diane à Frehel
V.Maignant

Hugo et Corinne Renouardière ont repris l’hôtel de Diane en juin 2017. « Cela fera bientôt un an, souligne Hugo Renouardière. Nous avons volontairement vécu la 1ère saison dans son jus et découvert notre métier en même temps. Après ces premiers pas, la feuille de route que nous avions imaginée est restée identique, preuve que notre projet tenait la route ». Cette reconversion professionnelle est tout sauf un coup de tête : « cela faisait une bonne dizaine d’années que nous y réfléchissions. Ma femme est originaire des Côtes d’Armor, notre famille vit ici, nous avons notre maison secondaire à Erquy… nos racines sont en Bretagne. Et puis c’était le bon timing. Pendant 25 ans, 7 jours sur 7, nous avons dépensé notre énergie pour d’autres. Le temps était venu d’entreprendre pour nous et faire de notre maison secondaire notre résidence principale ».

 

Une première phase de travaux de rénovation

Formaté aux maisons de luxe, le couple a animé des réseaux de boutiques où la qualité de service est la pierre angulaire de la relation clients. « C’est exactement pareil dans l’hôtellerie ». Après avoir étudié sérieusement quatre dossiers, l’hôtel de Diane, un trois étoiles disposant de 45 chambres et datant de 1925 s’est très vite imposé. « Il appartenait à une même famille depuis trois générations et avait une histoire. Qui plus est, l’outil de travail était parfaitement aux normes. Restait malgré tout, à redynamiser toute la décoration intérieure, créer une nouvelle ambiance,  tout en gardant le style des années 1920 », souligne le propriétaire. Fermé pendant deux mois pour travaux, l’hôtel a rouvert ses portes début avril 2018. Les 1000 m² du  rez-de-chaussée ont été en grande partie restaurés : la réception, les deux salons et la grande salle de restaurant. Une immense terrasse plein sud, tout en bois où se niche un jacuzzi a vu le jour et la salle de séminaire, d’une capacité de 120 personnes, a été totalement rénovée. « Nous avons créé des espaces de vie communs qui n’existaient pas. Mais le projet n’est pas fini. Dans une phase deux, il nous faudra raccorder l’ambiance du RDC avec les deux étages où se situent les chambres. Nous étudions aussi la possibilité d’obtenir une quatrième étoile, d’autant qu’il n’existe pas d’offre dans cette catégorie dans notre périmètre à l’exception de la thalasso de Dinard. »

 

Labels et nouvelles prestations

Avec les conseils des équipes de la CCI, le couple a conservé tous ses labels, s’est fait référencé marque Bretagne et a renouvelé avec succès son classement trois étoiles. « J’échange régulièrement avec Damien Chaignon, conseiller Tourisme. Il m’accompagne dans mes démarches comme celle visant à obtenir le certificat Maitre restaurateur. Notre restaurant propose déjà une cuisine « fraîche, locale, faite maison » et Bio. Si aujourd’hui celui-ci est ouvert seulement le soir, Hugo Renouardière confie qu’à l’avenir il pourrait représenter un axe de croissance. «On apprend en marchant, mais en pleine saison, il n’est pas impossible que nous proposions le midi un snacking chic ». Constituée de 8 salariés, l’équipe est jeune. « Le potentiel est énorme ! Nous nous sommes ouverts aux mariages et les réservations démarrent. Cet hôtel, c’est notre bébé. Fréhel est une station touristique à partir de laquelle toutes sortes d’activités culturelles et sportives sont accessibles....nous avons bien l’intention de le faire savoir ! »

 

M6, un formidable  coup de projecteur

En se prêtant pendant un an au jeu des questions des journalistes de Zone Interdite, le couple va sans aucun doute provoquer un énorme coup de projecteur sur la station et l’hôtel. «C’est arrivé par la CCI, indique Hugo Renouardière. Elle a été sollicitée par M6 pour lui transmettre des contacts répondant à leur sujet de reportage sur le changement de vie. Nous avons accepté. Et  même si ce fut parfois chronophage, cette expérience fut très enrichissante. Elle nous a permis de mettre des mots sur le pourquoi de tout ça ! » Alors rendez-vous est pris le 3 juin,  dès 21 heures,  pour vivre en images dans Zone Interdite, cette épopée entrepreneuriale et familiale en Côtes d’Armor.


L'évènement

Quelles sont vos pratiques de veille ?

Enquête veille

Nous recherchons des participants pour répondre à une enquête que nous réalisons, en lien avec les services de la Région Bretagne et de l’Etat, sur les pratiques de #veille des entreprises. Alors prenez 5 minutes de votre temps et contribuez à dresser ce panorama des pratiques d'information des entreprises bretonnes !
En retour, nous vous adresserons le rapport de cette enquête ! #intelligenceeconomique