Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Formation : Plus de 10 % des apprentis Français bénéficiant d’Erasmus+ sont bretons

Bretagne économique, le 31.05.2016

Aide à la recherche de partenariats à l'étranger (centres de formation et entreprises d'accueil) , formation de référents mobilité, soutien administratif... Les Régions, organisations professionnelles et CFA ont tout intérêt à s'appuyer sur des dispositifs d'envergure comme ERASMUS+. En Bretagne, l'environnement est particulièrement favorable à ces mobilités : plus de 10 % des apprentis français bénéficiaires du programme européen sont bretons (553 apprentis et accompagnateurs en 2015). Depuis hier, dans le cadre des Assises territoriales Assises territoriales de la mobilité dans l'apprentissage, organisées à Rennes par l'agence française ERASMUS+, des jeunes, ex apprentis à l’Ifac de Brest témoignent de leur expérience : après leur Bac pro charcutier-boucher-traiteur, ils ont travaillé six mois au marché central de Florence (Italie), via ERASMUS+. Ils ont désormais en projet d'ouvrir dans quelques années une boucherie franco-italienne quelque part en Bretagne. Parallèlement, la Faculté des métiers de Rennes accueillaient 8 apprentis allemands de Munich, pour un stage de 15 jours en maintenance automobile dans des garages de Rennes et des environs. Chef de fil en matière d’apprentissage, la Région , Indépendamment d'ERASMUS+, a renforcé en 2014 son soutien financier à la mobilité collective des apprentis en CAP ou Bac pro, à condition que ces séjours aient un objectif professionnel ((40 €/jour/apprenti, plafonné à 400 €).
Chaque année, elle consacre 350 000 € à ce dispositif qui permet à quelque 900 jeunes de partir, soit 5 % des apprentis bretons.Pour les apprentis du supérieur, il existe une bourse « Jeunes à l'international » de 150 €/ mois pour des stages professionnels individuels à l'étranger. Une vingtaine de CFA s'impliquent dans cette démarche à l'international, soit la moitié des centres de formation.


L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne