Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Fonderie de Bretagne (56). Le Groupe Renault "prêt à redémarrer dès que le blocage sera levé"

, le 29.04.2021

Depuis trois jours, les salariés de la Fonderie de Bretagne occupent le site et bloquent l'usine de Caudan mise en vente par son propriétaire et exploitant, le Groupe Renault. Ils font pression sur la direction pour obtenir des engagements fermes quant à l'avenir de ce site de production. Rester au sein du groupe automobile et tenir les volumes de production sont leurs principales recommandations. En face, la direction se dit "prête à redémarrer dès que le blocage sera levé et que les conditions de sécurité seront assurées pour tous".

Dans un mail sobre et concis adressé ce jour aux médias, le Groupe Renault indique : "Nous sommes prêts à redémarrer dès que le blocage sera levé et que les conditions de sécurité seront assurées pour tous. Notre activité continuera en ligne avec les volumes prévus pour l'année 2021."

Cette communication fait suite au blocage que les salariés de la Fonderie de Bretagne ont entamé ce mardi 27 avril 2021, sur le site de l'usine, au lendemain du Comité stratégique de la filière automobile organisé à Bercy en présence des ministres concerné, des présidents des groupes automobiles français, des représentants des équipementiers et sous-traitants. "Le thème des fonderies y a été abordé, sans qu'on parle clairement de l'avenir de celle de Caudan", rapporte Maël Le Goff, délégué CGT de la Fonderie de Bretagne, à la presse locale. Les salariés morbihannais ont donc décidé de débrayer pour faire pression sur la direction.

Au terme de trois jours de bocage, ils demandent un médiateur pour obtenir des réponses "sans langue de bois" du Groupe Renault, leur employeur. "Nous voulons rester au sein de ce Groupe et récupérer les volumes de production délocalisés afin que l'on tourne en 3x8. On demande à la direction de tenir ses engagements", rappelle le représentant syndical.


L'évènement

Journée du Numérique responsable dans l'Ouest : un événement hybride et multi-sites le 25 janvier prochain

Journée du Numérique responsable dans l'Ouest : un événement hybride et multi-sites le 25 janvier prochain

ADN Ouest, l’association qui Agit pour le Développement du Numérique dans l’Ouest, se mobilise pour sensibiliser aux enjeux environnementaux du numérique en organisant un événement
hybride et multi-sites le 25 janvier prochain. Une journée dédiée au numérique responsable dans 6 villes de l’Ouest dont Brest Ploufragan et Rennes.
L’objectif de cette journée est double :  Sensibiliser sur l’impact environnemental du numérique et susciter une mise en action des professionnels du secteur par le partage de
pratiques permettant une utilisation plus sobre du numérique. Inscription ici