Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Entrepreneuriat : la Bretagne va expérimenter un statut de la créatrice d’entreprise

Véronique Maignant, le 25.09.2019

Atteindre 40 % de femmes créatrices en Bretagne à l’horizon 2020, contre environ 30 % aujourd’hui c’est l’objectif que se sont fixés la Région, BPI et l’Etat en Bretagne. Ils ont signé, ce mercredi 24 septembre, à Rennes, le 3ème plan d’action pour l’entrepreneuriat des femmes avec leurs partenaires BNP Paribas et la Caisse d’Epargne Bretagne Pays de la Loire. 

Loig Chesnais Girard , Président de la région Bretagne et Michelle Kirry , Préfète de la région Bretagne ont signé avec leurs partenaires  le 3ème Plan d'action régional pour la création d'entreprises par les femmes en Bretagne

Doté de 830 000€ sur trois ans, ce 3e Plan d’action régional (PAR) vise à accroître significativement la part des femmes créatrices d’entreprises, en Bretagne. Cela passe par un accès renforcé aux financements, crédits bancaires tout particulièrement et une écoute terrain dédiée. « Des chantiers expérimentaux vont voir le jour à compter de 2020 ,explique Anne Patault, vice-présidente à l’égalité à la Région, comme une carte  "booster le parcours" » . Délivrée par des structures labellisées ( BGE, ADIE, EAFB, Femmes  Bretagne, etc), cette carte donnera accès à un accompagnement privilégié : plus de temps et d’écoute ou  d’accès aux  expertises spécifiques (réseaux banques, assurances) mais aussi à un bouquet de services  (mobilité, garde d’enfants, espace de coworking, etc.). Public visé : toutes les femmes créatrices-repreneuses quel que soit leur statut ainsi que les femmes en formation à la création. « On expérimente un statut de la créatrice ».

 

Former tous les maillons de la chaîne de l’accompagnement

Un autre chantier expérimental consistera à  former les structures d’accompagnement à l’égalité homme femme. « Il s’agit d’assurer une montée en compétence et en savoir-faire de chacun des maillons de l’accompagnement, faire en sorte d’identifier les freins rencontrés par les porteuses de projets », poursuit Anne Patault. Toutes ces actions seront déployées en 2020, en même temps que la poursuite d’un panorama complet sur les créations d’entreprise par les femmes en Bretagne. Fin 2015, la Bretagne comptait 49 900 femmes exerçant une activité non-salariée contre  84 300 hommes, un nombre supérieure à la moyenne nationale ( 37,2% de non salariées en Bretagne contre 36% en France). Ces chiffres confirment que les freins au développement de l’entrepreneuriat demeurent réels. Ils sont la conséquence des inégalités entre les hommes et les femmes, au travail mais plus encore dans la sphère familiale, qui valent en France comme en Bretagne.

Bretagne.bzh

 

 

.


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.

Recommandations