Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Economie circulaire. Elle crée Upgaarden, des serres éco-conçues qui limitent les gaz à effet de serre

Maude Duval, le 30.08.2022

Objectifs 2030. Muée par l'urgence climatique et l'envie de limiter ses impacts, Lorraine Le Baud s'est épanouie professionnellement en créant Upgaarden, une entreprise qui fabrique des serres écologiques à partir du réemploi d'huisseries récupérées sur les chantiers. Et pas que : l'entreprise est également engagée socialement via la réinsertion professionnelle. RSE compatible sur tous les plans ! Créée il y a quelques mois à Carnac (56), Upgaarden entend devenir le leader français des solutions de réemploi du verre plat. 

Lorraine Le Baud a créé Upgaarden, entreprise de fabrication de serres de jardin écologiques
DR

Quand Lorraine Le Baud publie une photo de plusieurs panneaux de serre à la vitre brisée par un coup de vent assassin et une négligence assumée, la cheffe d'entreprise n'envisageait pas faire le buzz avec ce post qui dévoile une part cachée de l'entrepreneuriat : sa vulnérabilité. "Alors juste envie de pleurer de rage et de colère contre moi", écrit-elle.

300 pouces levés plus tard et quelque 100 commentaires de réconfort, la jeune femme n'a rien perdu de son enthousiasme et de sa joie à porter cette aventure entrepreneuriale responsable et engagée. 

De la prise de conscience...

Tout a commencé par une prise de conscience, en 2020 : Lorraine Le Baud, alors directrice informatique pour une multinationale, se rend compte lors d’un déménagement des équipes situées à la Défense (Paris) que certains équipements et matériaux partent à la benne. "Ce constat reflète une situation nationale où 97 % des déchets de verre plat partent aujourd’hui à l’enfouissement", complète celle qui a depuis décroché un master en économie circulaire et créé l'entreprise Upgaarden.

Sa motivation : changer les choses et contribuer à l’atteinte des objectifs de 2030 en matière de développement durable. La raison d'être de son entreprise : réemployer le verre plat pour un nouvel usage adapté (des seres d’abord, puis des objets et du mobilier en verre)."C'est du bon sens paysan : nos grands-parents faisaient ça également", souligne la jeune femme.

... à l'action

En amont, Lorraine Le Baud récupère des cloisons vitrées et autres menuiseries extérieures qu'elle transporte au centre pénitentiaire de Ploemeur où la cheffe d'entreprise alimente un atelier de réinsertion professionnelle autour de la déconstruction des huisseries et la découpe de verre. Ce partenariat permet à Upgaarden d'afficher le label PEPs pour "Produit en prisons" sur les serres (châssis nantais) et mini-serres que l'entreprise fabrique. "Je travaille également avec des menuisiers de Vannes et de Lorient pour l'usinage du bois et l'assemblage des panneaux", explique Lorraine le Baud.

Un modèle décentralisé

Créée en mars 2022, cette jeune entreprise sort une dizaine de serres châssis et autant de mini-serres chaque mois. "L'ambition est de devenir leader en France du réemploi du verre plat", vise la dirigeante qui cultive d'autres projets de fabrication et d'extension de l'activité. "L'idée est de répliquer une unité Upgaarden dans chacune des régions de France afin d'élargir nos sources d'approvisionnement, nos partenariats sociaux et notre clientèle." Un développement qui oeuvre également pour une diminution de l'impact environnemental et donc l'atteinte des objectifs de développement durable fixés à 2030.  

Au FEB pour convaincre

Ce mercredi 31 août, Lorraine Le Baud participe au Forum Economique Breton, qui va réunir plus de 2000 personnes à Saint-Malo. Elle est invitée par Le Télégramme et le réseau Femmes de Bretagne à pitcher sur son projet pour convaincre un auditoire averti. "C'est une belle opportunité pour présenter l'entreprise, solliciter les acteurs du BTP et intéresser un(e) associé(e) qui partagerait mes valeurs de sobriété environnementale et d'impact social", précise la jeune femme dont l'éloquence saura retenir les attentions. 

Découvrir Upgaarden


L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription