Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Droit des filles : Virginie Giboire, cheffe du restaurant Racines à Rennes s’engage avec le concours de la Faculté des métiers de Ker-Lann

Véronique Maignant, le 28.09.2018

Entrepreneuse, cheffe du restaurant Racines à Rennes, mère de deux garçons Virginie Giboire est aussi une femme engagée auprès de l’ONG Plan international. Celle-ci promeut l’égalité homme-femme et encourage les jeunes filles à se former. C’est ainsi que le temps d’un service, le 4 octobre prochain, Maria Jasnot, étudiante en restauration à la Faculté des Métiers, remplacera la cheffe désormais reconnue.

A l'occasion de la journée internationale des droits des filles , Virginie Giboire (à gauche) laissera son poste de cheffe de restaurant  Maria Jasnot (à droite)

La cuisine a toujours été une vocation chez Virginie Giboire. C’est donc tout naturellement qu’à 18 ans, le bac en poche, elle intègre Ferrandi, la prestigieuse école parisienne de gastronomie. S’en suivra une période de 10 ans durant laquelle elle cumulera plusieurs expériences dans de belles maisons à Paris, notamment chez Guy Martin (le Grand Vefour) et Thierry Marx (le Sur-mesure et le Camélia), des restaurants deux étoiles.

 

Coup de cœur pour l’ex Aozen

De retour à Rennes, elle et son conjoint, Fabien Hacques, ont un véritable coup de cœur pour l’Aozen, un restaurant étoilé qui faisait partie des tables les plus courues de la ville. Racines ouvre en septembre 2017 avec pour ambition d'offrir une cuisine raffinée.  « Les débuts ont été un peu laborieux. J’avais appris à gérer une cuisine, beaucoup moins une entreprise. Nous avons mis 6 mois à sortir la tête de l’eau. Aujourd’hui, le restaurant est en ordre de marche et la clientèle au rendez-vous ».

 

Prise de pouvoir

Maman de deux petits garçons, Virginie Giboire jongle  entre sa famille et son restaurant. « Par le passé, j’ai refusé des promotions car je devais récupérer mes enfants à 18 h à la sortie de l’école. Pourquoi est-ce encore toujours aux femmes d’assumer ces tâches ? ». Bien décidée à lutter contre ces stéréotypes et encourager l’égalité homme-femme à la maison comme au travail, elle s’est engagées au sein de l’ONG Plan International. A l’occasion de la journée internationale des droits des filles, courant octobre,  celle-ci organise un « take-over » ou « prise de pouvoir », partout en France. Objectif : Donner les moyens aux jeunes filles d’exprimer leur leadership face à des personnalités du monde politique, économique, médiatique et culturel. C’est dans ce cadre, le 4 octobre prochain que Virginie Giboire laissera sa place de Cheffe à Maria Jasnot.

 

« Certes, je ne suis pas à la tête d’une grosse structure et je n’ai pas l’influence de certaines cheffes d’entreprise engagées dans cette opération, poursuit Virginie Giboire. Malgré tout, je veux montrer à Maria qu’une femme est à même de diriger des brigades et qu’avant d’être une cheffe, j’ai été une fille avec un rêve : celui d’ouvrir son propre restaurant. Il ne faut surtout pas se mettre de barrières. On peut être femme, entrepreneuse, cheffe et maman. Durant cette journée, elle va faire la mise ne place, envoyer les plats, accueillir les clients, bref tenir mon rôle …bien sûre, je ne serai pas loin.  Pour Maria Jasnot, en formation CQP Cuisine à la Faculté des Métiers, « c’est une super opportunité ! Je travaille déjà en alternance.  La cuisine est une passion. Cette nouvelle expérience va renforcer ma confiance en moi-même ».

 

Restaurant Racines

Fac des Métiers de Ker Lann

Plan International

Créée en 1937 ,  ONG indépendante : aucune affiliation politique ou religieuse -  Présente dans 52 pays en Asie, Afrique et Amérique du Sud – sa mission : Faire progresser les droits des enfants et l’égalité en faveur des filles – contact : planfrance.rennes@gmail.com


Taille du texte

L'évènement

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend du 29 au 31 mars à Saint-Brieuc : les inscriptions sont ouvertes

Startup Weekend rassemble des personnes aux profils variés, qui possèdent la fibre entrepreneuriale. Regroupées en équipes, elles ont 54 heures pour proposer une idée de startup. L'évenement se déroule à la CCI des Côtes d'Armor. Inscrivez-vous dès aujourd'hui.

 

Recommandations