Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Dikwe. La digue portuaire capable de produire de l’énergie avec la force des vagues entre dans une 2e phase de test

Véronique Maignant, le 07.07.2022

Dikwe est un projet de digue conçue non seulement pour protéger le port et le littoral mais aussi pour produire de l’énergie grâce aux vagues qui viennent la heurter. Imaginé par le Groupe de construction Legendre, il a été développé en partenariat Geps Techno et l’Ifremer avec le soutien de l’Ademe et les Régions Bretagne et Pays de la Loire. Cette « digue à énergie positive » repose sur un système houlomoteur à volets oscillants. Après le succès des premiers tests en bassins, Dickwe va être tester à l’échelle un quart sur le site d’essai d’Ifremer près de Brest.

Installation du prototype Dikwe sur le site d’essais en rade de Brest
© Ifremer – O.Dugornay

Initiée en 2020, la première phase de ce projet a consisté à tester le procédé grâce à un prototype à l’échelle 1/15e, immergé dans le bassin à houle de l’Ifremer à Brest. Cette étape a permis de valider le design du prototype et a confirmé les premiers calculs numériques, avec une estimation allant jusqu’à 60% de captation de l’énergie des vagues.

La deuxième étape consiste à tester ce nouveau prototype à l’échelle un quart, cette fois-ci sur le site d’essais en mer de l’Ifremer à Sainte Anne-du-Portzic*, près de Brest.  Le container mesure près de 4,5 m de haut et de large, et 6 m de profondeur. Il est installé sur un support fixe, il est complètement immergé à marée haute. Il est équipé de capteurs pour mesurer les vagues, la production d’énergie et la résistance de la structure. « Les océans représentent un immense réservoir d’énergie. Avec Dikwe, GEPS Techno démontre une fois de plus son expertise dans la récupération de ces énergies avec une solution simple d’utilisation et fiable », explique Jean-Luc Longeroche, Président de GEPS Techno.
 

Enfin , la dernière étape du projet consistera à effectuer des tests sur un prototype quatre fois plus grand : près de 20 m de large et de haut, pour une production de l’ordre du méga watt. La construction de ce prototype à taille réelle est envisagée en 2023 pour une mise à l’eau en 2024, sur un site en Bretagne qui reste à définir.

DIKWE. Le projet de 1ère digue portuaire capable de produire de l’énergie avec la force des vagues sur la bonne voie


*Implanter une structure sur un site expérimental en mer permet de se confronter à des conditions proches de la réalité au niveau du vent, des courants et de la houle. Ces paramètres sont suivis en continu par l’Ifremer à Sainte Anne-du-Portzic grâce à plusieurs instrumentations. Trois anémomètres à différentes hauteurs mesurent les vitesses et directions de vent, ainsi que les conditions de température. Des houlographes, permettent de suivre la hauteur, la direction et la fréquence des vagues. Enfin, des appareils appelés ADCP peuvent être implantés au fond de l’eau (12 m à marée haute), pour mesurer précisément les cycles de courant. Cette instrumentation marine et météorologique est complétée par des capteurs de contrainte et de déformation sur les structures testées


L'évènement

Crisalide Numérique. Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique.   Concours ouvert jusqu’au 22 septembre à toutes les entreprises bretonnes

Crisalide Numérique est un dispositif de développement économique dédié aux entreprises bretonnes qui innovent dans le numérique. Organisé par Bretagne Compétitivité et la CCI Ille-et-Vilaine, ce programme complet associe un concours et un accompagnement par un grand nombre de partenaires. Information et dépôt de dossiers de candidature.

Recommandations