Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Covid-19. L'écosystème brestois se mobilise pour adapter le masque Décathlon en Equipement hospitalier de protection individuelle

MD, le 15.04.2020

Testé et approuvé par le CHRU de Brest ! Le masque EasyBreath de Décathlon, masque facial intégral initialement prévu pour la plongée, a été transformé en équipement de protection individuelle contre le Covid-19, grâce à un adaptateur réalisé en impression 3D et un filtre antiviral et antibactérien intégré. Réalisée par une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs, d’ingénieurs, de “makers”, de médecins et d’industriels, dont la plupart sont originaires de Bretagne, cette technologie d'urgence est à destination des professionnels de la réanimation en milieu hospitalier. Son déploiement national est en cours.

DR

A défaut de masques homologués en quantité suffisante, des personnels soignants avaient opté pour le masque facial intégral de Décathlon, initialement prévu pour la randonnée sous-marine. La marque avait alors décidé de retirer ce produit de la vente au public pour le destiner uniquement aux personnels des hôpitaux. 

Pour améliorer l'efficacité de ce masque de fortune immergé dans un environnement sensible et infectieux, un consortium international composé de chercheurs, d’ingénieurs, de “makers”, de médecins et d’industriels a travaillé sur son adaptation en véritable équipement de protection individuelle. 

Parmi eux et à l'origine de ces travaux, un panel de professionnels brestois dont la PME Elliptika, le FabLab UBO Open Factory et le CHRU de Brest. "En quelques jours seulement, le consortium a pu dessiner l’adaptateur et l’imprimer en 3D pour les essais d’utilisation en milieu hospitalier (au CHRU de Brest, précisément). Il a également dessiné et conçu le moule", explique Alexandre Manchec, dirigeant d'Elliptika.

Un adaptateur pour filtres antiviraux

Dautres acteurs (dont l'Université de Stanford, la Sorbonne, les entreprises BIC, Décathlon, les fondations Plankton planet, Tara océan, le CHU de Saint-Malo, l'Hôpital Armand Trousseau,  EPFL, PontonZ et Evanov) sont impliqués, donnant une envergure internationale à ce projet né à l'Ouest.

A partir d'une solution développée à l’Université de Stanford, ce consortium a construit un adaptateur pour filtres antiviraux qui se fixe sur le haut du masque EasyBreath, en lieu et place du tuba.
Il a également préparé le dossier d’autorisation pour les autorités compétentes, lancé la production industrielle, et préparé les masques et les adaptateurs pour expédition.

Leur finalité : développer et produire, en urgence et à grande échelle, un accessoire d’équipement de protection individuelle destiné aux professionnels de la réanimation en milieu hospitalier.

Une production industrielle

L'entreprise BIC a d'ores et déjà lancé la production industrielle de l’adaptateur. "25 000 adaptateurs seront expédiés aux hôpitaux pour transformer le masque de loisir en un équipement de protection individuelle réutilisable."

L’adaptateur est universel pour s'appliquer à toutes les tailles du masque EasyBreath. L’équipement fonctionne, pour sa part, avec les filtres antiviraux/antibactériens standards qui sont disponibles dans les hôpitaux. "Il s’agit d’une solution d’urgence, dégradée, pour pallier la pénurie liée à la crise du Covid-19. Il est destiné à être un substitut réutilisable aux équipements de protection individuelle réglementaires (masques et lunettes), lorsqu'il n'existe pas d'autre moyen de protection approprié", précise le communiqué.

Plans 3D et notices disponibles en open source

Le consortium est en cours de discussion avec le Ministère de la Santé pour notamment recenser les autres besoins identifiés dans les hôpitaux. Les plans 3D et industriels de cet adaptateur, ainsi que les documents et notices d’utilisation liés à son développement, seront prohainement disponibles en open source.
 

En savoir plus


L'évènement

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Vous êtes une entreprise bretonne et vous vous intéressez à l’évolution très rapide de notre monde ? Vous souhaitez mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de la biodiversité ? Ou trouver l’inspiration auprès d’expériences testées et approuvées par d’autres entreprises du territoire ? Rendez-vous le 7 juillet à 8 h. Il suffit de s'inscrire pour participer à ce webinaire spécial biodiversité.