Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Covid-19 : La Bretagne moins impactée économiquement que les autres régions

Véronique Maignant, le 07.05.2020

A l’approche du 11 mai, date annoncée pour la sortie progressive du confinement, une légère reprise semble s’amorcer notamment dans l’industrie et la construction. Au niveau global, l’estimation de la perte d’activité économique liée à la crise sanitaire reste de l’ordre d’un tiers (– 33 %).  La Bretagne, avec une activité moindre de 31 %, serait la région métropolitaine la moins affectée. En effet, l'impact de la crise sanitaire en termes d'activité va de - 18 % à Mayotte à  - 35 % en Corse. C’est ce qui ressort du Point de conjoncture de l’Insee qui paraît ce jeudi 7 mai.

Insee Bretagne

Avec un recul de 5%, l'agroalimentaire serait un secteur faiblement affecté par la crise.  Comme cette activité est très présente dans la région, cela limiterait le décrochage de l'industrie en Bretagne. Les activités scientifiques, services administratifs et de soutien seraient par contre nettement en recul (- 44 %) comme au niveau national. Toutefois comme elles sont moins présentes en Bretagne, l’Insee estime que la région serait moins pénalisée.

Recul plus prononcé en Ille-et-Vilaine

L’impact de la crise n’est pas homogène sur l’ensemble du territoire. L'activité baisserait de 29 % dans le Finistère, 30 % dans les Côtes d'Armor et le Morbihan et 33 % en Ille-et-Vilaine. L'impact serait plus fort dans ce dernier département en raison du poids plus important d'activités fortement ralenties comme les activités scientifiques, services administratifs et de soutien.

Des salariés et non-salariés très touchés

En Bretagne, 23 % des salariés et 39 % des non-salariés exercent leur emploi dans un secteur dont l'activité serait réduite d'au moins deux tiers comme la restauration, l'hébergement, le commerce ou la construction. Dans ces secteurs, 80 % de ces salariés travaillent dans des établissements de moins de 50 salariés (dont 43 % dans des établissements de moins de 10 salariés).

Très forte chute du nombre d'entreprises créées

Le nombre d'entreprises créées en Bretagne chute de 65 % en avril 2020 par rapport au mois d'avril 2019. Au niveau national, la baisse est encore plus marquée (- 71 %). En avril 2020, seulement 900 entreprises ont été créées dans la région contre 2 600 le même mois de l'année précédente. Initiée dès le mois de mars, la baisse touche tous les secteurs de l'économie.

Autres effets collatéraux de la crise sanitaire en Bretagne : selon l’Insee,  la consommation d'électricité diminue de 14 % durant les trois premières semaines du confinement par rapport aux deux semaines qui ont précédé (17 % en France métropolitaine hors Corse). La congestion routière a été divisée par 4,5 à Rennes et 2,8 à Brest le 14 avril à 17h par rapport à la moyenne observée à 17h sur toute l'année 2019. La qualité de l'air s'est améliorée : baisse de 62 % de la concentration en polluants à Rennes entre avant et après le confinement.

Point de conjoncture du 7 mai

 


L'évènement

Journée conférences "Dans Quel Sens ?" avec l'eclozr

Save the date ! Le jeudi 24 septembre à l'eclozr, venez vivre une journée d'ateliers stratégiques, de conférences et de tables rondes pour questionner ensemble vos ambitions, challenger vos projets et rebondir avec sens !

Au programme : 30 speakers attendus sur des thématiques #Design for new deal, #IntelligenceArtificielle à impact, #Tech for good et #Entreprises à mission 

Recommandations