Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Covid-19. La Banque de France décale la cotation des entreprises, dans l’attente de données stabilisées

Véronique Maignant, le 09.04.2020

Outil indispensable au financement de nombreuses entreprises françaises, la cotation de la Banque de France s'adapte à une situation économique totalement inédite. Compte tenu de la crise sanitaire et du confinement, la Banque de France a décidé de suspendre sa cotation pendant toute la durée de la crise, et ce probablement jusqu’en septembre. Après, il s’agira de prendre avec beaucoup de recul les données du 1ere semestre pour être conforme à la trajectoire de l’entreprise avant la crise.

La cotation des entreprises par la Banque de France s’applique de deux manières, selon le montant du chiffre d’affaires réalisé. S’il est égal ou supérieur à 750 000 euros, l’entreprise a pour obligation de fournir, chaque année, ses documents comptables aux services de l’institution financière.  Après analyse de la rentabilité, de la structure financière, de l’autonomie vis-à-vis des banques mais aussi de la quantité de liquidités, disponible, une note appelée  lui est attribuée.  Celle-ci est déterminante pour obtenir des financements auprès de banques. « Nous nous apprêtons à coter les bilans 2019, explique Jean-Hugues Bourdon, responsable communication à la Banque de France en Bretagne. Or, ils ne prennent pas en compte les éléments liés au Covid-19. C'est pourquoi, cette cotation sera prolongée, potentiellement jusqu’en septembre , voire au-delà , de manière à prendre du recul et  attendre que les situations des entreprises  se soient stabilisées. L’objectif est que la crise n’ait pas d’impact sur la cotation de l’entreprise ». 

10 000 entreprises bretonnes ont un CA ≥ 750 000 euros

En France 270 000 entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 750 000  euros sont ainsi cotées dont 10 000 en Bretagne. « Chaque année, 15 % d’entre-elles font en plus l’objet d’un entretien personnalisé. Il nous permet de mieux comprendre les orientions stratégiques de l’entreprise. Cette quote-part nous permet de revoir tous les 6 ans les entreprises ». 

Concernant le reste des entreprises, celles réalisant moins de 750 000 euros de chiffre d’affaires, « leur cotation est suspendue depuis le  17 mars, puisque les incidents de paiements ne sont plus pris en compte, poursuit Jean-Hugues Boudon.  Là encore, la crise ne devrait pas avoir d’impact sur leur cotation, sauf si elles enregistrent une perte de la moitié de leur capital social. Il est donc essentiel d’anticiper cette question». En Bretagne, 700 000 entreprises dont 10 000 réalisant un CA ≥ 750 000 euros sont enregistrées dans la base de données de la Banque de France.

Comprendre la cotation Banque de France

 

 


L'évènement

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Entreprises : pourquoi et comment agir pour la biodiversité ?

Vous êtes une entreprise bretonne et vous vous intéressez à l’évolution très rapide de notre monde ? Vous souhaitez mettre en œuvre un plan d’actions en faveur de la biodiversité ? Ou trouver l’inspiration auprès d’expériences testées et approuvées par d’autres entreprises du territoire ? Rendez-vous le 7 juillet à 8 h. Il suffit de s'inscrire pour participer à ce webinaire spécial biodiversité.

Recommandations