Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Covid-19. Activité au ralenti pour le secteur de la pêche

, le 17.03.2020

Le monde de la pêche n'est pas épargné par la crise économique qui plonge le pays dans un ralentissement voire une paralysie des activités. Les restaurants fermés, les écoulements de poissons et produits de la mer sont de fait diminués, tout comme les exportations, vers les pays euuropéens notamment. Conséquences : les prix chutent à la criée et les pêcheurs sont contraints de diminuer leurs sorties voire de rester à quai. C'est le cas à Lorient, comme ailleurs sur le littoral français. 

L'activité de la pêche est impactée par la crise du Covid-19.
DR

Réunion de crise hier au port de pêche de Keroman, à Loient. L'interprofession s'est réunie avec les représentants des pêcheurs, des poissonniers, des mareyeurs, armateurs, banques, et de la SEM Lorient Keroman. Le Préfet du Morbihan et les services de l'Etat se sont également invités autour de la table.

A l'ordre du jour, comme partout ailleurs : le Covid-19 et la crise générée sur l'activité du port. Avec la fermerture des restaurants, de la chaine de restauration collective, avec des exportations en berne, ...il faut ajuster les stocks qui ont du mal à s'écouler. Conséquence directe : les prix chutent à la criée et les sorties en mer vont s'estomper. Certains chalutiers restent à quai.

Adapter l'activité

"La première décision est de maintenir la criée ouverte tous les jours. La Scapêche maintient à ce jour ses activités et la SEM Lorient Keroman a suspendu les activités de son service commercial dans la recherche d'apports d'origine étrangère", souligne la communication du port de Lorient, ce mardi matin. "Le Préfet a souligné que l'Etat souhaitait que l'ensemble de la filière maintienne ses activités car nous contribuons à l'approvisionnement du pays en alimentation." 

Les représentants présents ont insisté sur trois points : 

  1. Si les pêcheurs doivent aller en mer, pour des quantités et des prix insuffisants, une compensation financière devra être trouvée pour assurer la rentabilité. Même remarque pour les mareyeurs et poissonniers.
  2. Pour que les consommateurs puissent continuer à acheter du poisson frais, il faut que la GMS maintienne ses rayons frais et que les marchés permettent aux poissonniers de vendre.
  3. Qu'il faut rassurer les consommateurs sur les produits frais pour qu'il continue d'en acheter.

 

Par ailleurs, le Comité régional des pêches maritimes et élevages marins annonce avoir appliqué les dispositions relatives à l'organisation du travail dans le contexte du COVID-19. L'ensemble des salariés est organisé en télétravail.


L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.