Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d’Armor. L’engouement pour les gîtes ou chambres d’hôtes est bien réel mais leur ouverture ne s’improvise pas

Véronique Maignant, le 19.01.2022

Les Côtes d’Armor ont connu un engouement exceptionnel ce deux derniers étés auprès des vacanciers amateurs de nature et grands espaces après le confinement. Les réservations de meublés de tourismes sont en pleine explosion. Le département compte près de 10 000 gîtes avec un taux d’occupation moyen de 50%. Ils représentent 40 % de l’offre du territoire contre 24% en 2018. De quoi attirer de nouveaux porteurs de projets. Pourtant, rappelle la CCI des Côtes d’Armor, « l’ouverture de ce type d’hébergement est soumise à de nombreuses réglementations et nécessite une bonne information avant de s’installer. »

La récréation, une école reconvertie en appartements et chambres d'hôtes située entre terre et mer au coeur de la cité de caractère de Châtelaudren, dominant le village et l'étang du Minihy.

« En deux ans, la hausse des ouvertures de gîtes a été spectaculaire dans le département, souligne Danye Garcia, conseillère d’entreprise à la CCI des Côtes d’Armor.  Il faut dire qu’avec un taux moyen d’occupation (32 semaines /an de mise en location) de 50% %, l’activité représente un bon complément de revenu. Mais attention, créer et gérer un gîte ne s'improvise pas. Il en va de même pour les chambres d’hôte, plus de 1 000 réparties sur le département.  Outre de bonnes qualités relationnelles, un solide sens de l'accueil et une dose d'organisation, le porteur de projets doit avoir pleinement conscience d’un certain nombre de points avant de se lancer dans l'aventure. »

 

Une offre de conseil sur-mesure

Règlementation, faisabilité et rentabilité du projet, découverte des classements et labels, prévisionnel, plan de financement, stratégie commerciale, la jeune femme aborde tous ces thèmes lors d’un atelier individuel de 3 heures avec les porteurs de projets*.  Une offre de conseil bienvenue pour s’orienter bien comprendre les tenants et les aboutissants. « Les projets sont nombreux et peuvent s'avérer rentables, mais pour éviter la galère il s'agit de se poser les bonnes questions...Certains investissent entre 500 K€ et 600 K€, il paraît donc essentiel de construire un prévisionnel réaliste et définir un plan d’action. » Outre ces rendez-vous individuels, la CCI des Côtes d’Armor propose également des ateliers collectifs sur une journée dont les objectifs sont similaires.

 

 

Des labels de plus en plus prisés

Parallèlement, les labels qualité tourisme ont pris de l’importance et se sont multipliés. Un quart des 9 500 gîtes que compte le département est labellisé. De nombreux organismes sont agréés et accrédités pour délivrés notamment de nouvelles étoiles sur la base d’un référentiel national. Parmi eux, le label privé Gîtes de France. « Notre catalogue propose, sur le département, environ 1 800 gîtes et 430 chambres d’hôtes, indique Sophie Payoux Chevillard, directrice de l'Association en Côtes d'Armor. « Les prix varient selon la qualité de l’hébergement. Entre octobre 2020 et septembre 2021, nous avons labellisés 162 gîtes, 37 depuis octobre dernier. 80% sont des ouvertures. Il s’agit soit d’une première acquisition soit du développement ou de la reprise d’activité déjà existante» 

 

Gîtes de France : un taux d’occupation en forte hausse

Autre chiffre :  80% de ce parc se situe sur la zone littorale à savoir à moins de 10km de la mer. "Le profil type du primo accédant de gîte est un quadra, assez bricoleur, d’origine bretonne avec un ancrage familial fort ou un jeune retraité qui souhaite rester actif", poursuit Sophie Payoux Chevillard. En 2021, le taux d’occupation des hébergements labellisés gîtes de France dans le département a atteint 98%, contre 86% en 2019, dernière année de référence. Cette augmentation de 10 points de la fréquentation se retrouve aussi en période dite de bord de saison et dans une moindre mesure de basse saison.

 

« Contrairement à ce qu’on pourrait avoir tendance à penser, un hébergement touristique ça ne s’improvise pas » conclut Danye Garcia, « le bon choix du positionnement dès l’installation est déterminant, et dépend de la situation personnelle, patrimoniale, … de chacun ». Et la réalité peut se rappeler durement à ceux qui sont allés trop vite en besogne, ou qui n’ont tout simplement pas eu les bonnes informations avant de s’installer.  C’est alors là tout notre rôle ».


Contact. Danye Garcia, conseillère d’entreprise à la CCI des Côtes d'Armor - danye.garcia@cotesdarmor.cci.fr - mob : 06 45 92 28 43

 


L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription

Recommandations