Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d’Armor : la CCI met le cap sur la République du Congo où l’industrie agroalimentaire a de gros besoins

Véronique Maignant, le 18.03.2019

Fin décembre 2018, la Chambre de Commerce et d’Industrie des Côtes d’Armor rejoignait la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones dont la vocation est la coopération économique au service du développement local en Afrique. Aujourd’hui elle lance un club Afrique ouvert aux entreprises bretonnes souhaitant faire du business, dans un premier temps avec la République du Congo.

de g à d : Alain Jolivel, dirigeant de Nat'Kaps, Annie Le Masson, animatrice du Club Afrique et Didier Mavouenzela, président de la Chambre de commerce d’industrie d’Agriculture et des Métiers (CCIAM)

Didier Mavouenzela, président de la Chambre de commerce d’industrie d’Agriculture et des Métiers (CCIAM) de Pointe-Noire est pour 2 jours, les 18 et 19 mars, en visite dans les Côtes d’Armor. Il est venu officialiser le lancement, par la CCI des Côtes d’Armor, d’un Club Afrique mais surtout visiter des entreprises agroalimentaires, Farm’Apro, filiale de la Cooperl, Ovoconcept ainsi que le Zoopôle.

« Notre économie s’est longtemps appuyée sur les hydrocarbures, explique-t-il. La baisse des cours du pétrole nous oblige aujourd’hui à diversifier nos ressources. Nous venons ici pour trouver des partenaires dans l’agroalimentaire. 80% de ce que nous consommons sont importés. La sous-traitance industrielle et les nouvelles technologies sont aussi deux secteurs dans lesquels nous souhaitons nous développer pour monter en compétence. Très présents en Afrique, les chinois sont plus des prestataires que des partenaires. Très peu de joint-ventures ont été signés à ce jour avec eux. Ce qui n’est pas le cas avec les français ».

 

Simplifier les démarches administratives

Didier Mavouenzela promet que la CCIAM facilitera toutes les démarches administratives des PME bretonnes intéressées par ce marché africain. Il faut compter 7h10 de vol pour se rendre à Pointe Noire. « Contrairement à d’autres destinations, l’accessibilité mais aussi la langue ne sont pas un obstacle. Comme beaucoup de pays africains, la République du Congo est francophone ».  La prochaine étape du Club Afrique sera sa participation à la Convention d’Affaires internationale LISANGA, les 23 et 24 septembre à Pointe-Noire. Organisée par la CCIAM, cette convention vise à répondre aux souhaits des entreprises congolaises désireuses de nouer des partenariats internationaux.

 

Un club actif

Une quinzaine d’entreprises adhèrent aujourd’hui à ce nouveau club, piloté par Annie Le Masson à la CCI des Côtes d’Armor. Parmi elles, Nat’Kaps, fabricant de compléments alimentaires pour différents besoins : beauté et anti-age, cosmétiques, sport, digestion et transit, vitamines et minéraux, etc. Située à Mauréac, elle emploie une dizaine de personnes : « 50 % de notre activité sont réalisés à l’international, dont 20% en Afrique, indique Alain Jolivel, son dirigeant. A l’export beaucoup d’entreprises se retrouvent isolées. Tout l’intérêt de ce club est de pouvoir partager entre nous nos expériences. En Afrique, il est souvent difficile de trouver un point d’entrée, un interlocuteur. Pourtant dès que le contact est établi, les possibilités de business sont importantes ». Nat’Kaps a ainsi opéré un transfert de savoir-faire auprès d’un laboratoire marocain.

 

Contact Club Afrique :Annie Le Masson -02 96 78 62 05 -annie.le-masson@cotesdarmor.cci.fr

 


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.

Recommandations