Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d’Armor : en 4 ans, Protac a multiplié par deux son activité et annonce un CA de 40 M€

Véronique Maignant, le 02.03.2018

Filiale du Groupe Rose, Protac à Lamballe (22) est spécialisée dans l’usinage, le traitement et la finition des bois. Son leitmotiv : garantir leur performance et leur durabilité quelle que soit leur utilisation, en intérieur comme en extérieur. En 2017, l’entreprise titulaire ctB-B+, a réalisé un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros pour 95.000 m3 de bois traités. 

L’activité de Protac  se situe juste après celle de la gestion forestière, (abattage et sciage) à savoir l’achat, le séchage, le rabotage de bois puis son traitement et sa finition. Comptant 69 personnes dans son usine de Lamballe, d’une surface totale de plus de 8 hectares, Protac annonce avoir réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros. « Cette réussite, nous la devons à notre  engagement en faveur de la protection de l’environnement et de la préservation des ressources,expliquent les responsables du site.  Celles-ci s’illustrent, entre autres, par l’efficacité des traitements certifiés CTB-B+ que nous déployons depuis 1997Protac s’engage ainsi sur une garantie de 10 ans »

 

Des investissements judicieux

Depuis sa création en 1995, la filiale du groupe Rose n'a cessé de grandir par la modernisation de ses outils de production et par la volonté d'améliorer le traitement du bois. En 2007, Protac, dirigée par Thierry Bergerault,  investit dans la construction d'une usine de finition peinture pour les produits bois. Cinq ans plus tard, en 2012, elle investit dans une deuxième chaîne de peinture ultramoderne, ainsi que dans une plateforme logistique. Aujourd’hui, avec 100 m3 de séchage, deux  bacs de trempage, deux chaînes d’aspersion/finition et trois tunnels autoclave, Protac dispose d’un procédé de traitement des bois  en profondeur unique en France. En l'espace d'à peine quatre années, l'entreprise a d’ailleurs multiplié par deux son activité


L'évènement

Santé du dirigeant : une conférence en ligne pour ré-entreprendre sans s'épuiser

La crise du COVID-19 induit des changements majeurs : tout est possible, le meilleur comme le pire. Cette conférence, organisée par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur en partenariat avec la CCI Morbihan, donne à l'entrepreneur des pistes pour entreprendre dans un monde plus incertain tout en veillant à se préserver.

Animée par Olivier Torres, professeur à l’Université de Montpellier et Montpellier Business School, Président de l’Observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des chefs d’entreprises et travailleurs indépendants ; Laure Chanselme, psychologue et Chihiro Kageura, chargée de mission, cette conférence sera centrée sur l'entrepreneuriat et l'entreprise : elle restituera les résultats de l’enquête nationale de l’Observatoire Amarok et abordera notamment la question de la vigilance entrepreneuriale et comment entreprendre dans l'incertitude avec cette reprise et ce redémarrage d’activité. La deuxième partie fera un focus sur l'entrepreneur en tant qu'individu et sur l'importance de se préserver pour pouvoir entreprendre sans s'épuiser.

LE 06 JUILLET 2020 - WEBINAIRE - DE 18H30 À 19H30

Recommandations