Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d'Armor : bilan positif pour la coquille Saint-Jacques

Véronique Maignant, le 06.05.2019

C'est la fin de la saison de la coquille Saint-Jacques en Baie de Saint-Brieuc et les volumes débarqués cette année sont supérieurs de 12% à ceux de l'an dernier. Toutefois, le prix de vente moyen en criée est en très légère baisse. Il s’établit à 2,25 €/kg.

CCI 22

La campagne de pêche à la coquille Saint-Jacques en baie de Saint-Brieuc s’est achevée fin mars. « Une pêche très réglementée depuis de nombreuses années, ce qui permet de préserver la ressource sur les gisements », indique Yves Guirriec, directeur des établissements gérés par la Chambre de commerce et de l’industrie des Côtes-d’Armor. Pas plus de deux à trois jours de pêche par semaine et seulement trois quarts d'heure de pêche, aucune ne doit faire moins de 10,2 centimètres.

 

5 600 tonnes débarquées

Cette pêche occupe 190 bateaux en baie de Saint-Brieuc durant l'hiver. Le bilan définitif de la campagne 2018-2019 s’avère positif « conforme à celles menées depuis 3 à 4 ans », poursuit Gurvan Rolland, responsable des criées. Entre le gisement principal où 4 800 tonnes ont été pêchées et le gisement secondaire, la production totale de coquilles Saint-Jacques débarquées dans les criées des Côtes d’Armor s’élève 5 600 tonnes. C’est 12% de plus qu'en saison 2017/2018. « La production par marée est restée homogène par rapport à la dernière campagne, par contre, nous avons eu 5 marées supplémentaires ».  

 

Un prix moyen à 2,25 €/kg

En légère baisse par rapport à la dernière campagne, le prix de vente moyen s’est établi à 2,25 €/Kg. « Cette année, poursuit Yves Guirriec, le prix moyen au kg a eu du mal à décoller même en début de campagne, avant les fêtes. En deuxième partie de saison, près de 97 % de la pêche sont parties au prix de retrait à 2 € le kilo. Les apports exceptionnels de coquilles normandes expliquent en partie cette baisse de prix ».

 

Un chiffre d'affaires de 14 M €

 La coquillle Saint-Jacques reste le produit emblématique de la Baie de Saint-Brieuc.  Elle se reproduit d'avril à septembre, c'est à ce moment qu'elle fabrique ses œufs et qu'elle développe la gonade, son organe génital appelé aussi corail. Lors de la reprise de la pêche, en octobre, la période de reproduction étant terminée, le corail disparait, c'est pour cela que les coquilles de Saint-Brieuc sont des coquilles blanches qui font sa renommée dans la cuisine mondiale. C’est aussi un enjeu financier de taille pour la flottille des côtiers des ports d’Erquy et Saint-Quay-Portrieux.  14 millions d’euros, c’est la valeur des 5 600 tonnes de coquilles Saint-Jacques qui ont été débarquées par les marins-pêcheurs dans les deux criées du département, sur un chiffre d’affaires total de 60 millions d’euros », conclut le Directeur des ports des Côtes d’Armor.

 

CCI Côtes d'Armor ports de pêche et criées 


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions sont ouvertes

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions