Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Conférence sociale de Bretagne : les mobilités du quotidien parmi les trois thématiques majeures retenues

Véronique Maignant, le 24.01.2019

Mise en place par la Région Bretagne et l’Etat en région, il y a cinq ans, la conférence sociale s’est une nouvelle fois réunie ce jeudi 24 janvier à Rennes. Après plus de deux heures de débat, les représentants de l’Etat, des collectivités et des entreprises ainsi que les partenaires sociaux présents ont retenu trois thématiques majeures sur lesquelles chacun doit apporter des réponses concrètes : insertion-Emploi-formation, mobilités du quotidien et services publics essentiels tels que le numérique ou la santé.

La conférence sociale réunissait ce jour au côté des partenaires habituels (syndicats de salariés, employeurs et monde agricole), des associations représentantes des maires, des représentants des départements, du mouvement associatif, du Ceser et des chambres consulaires. Parmi ces dernières étaient présents  Jean-François Garrec, Président de la CCI Bretagne , Marcel Denieul , Président de la Chambre d’agriculture d’Ille-et-Vilaine et Ludovic Lorre, Vice-président de la CMA des Côtes d’Armor.

La conférence sociale de Bretagne associe la Région, l’État, les syndicats de salariés et d’employeurs. Instance quadripartite, mise en place en 2013, dans la foulée du Pacte d’avenir pour la Bretagne, il s’agissait, à l’époque, de répondre à la crise économique et sociale que traversait la Bretagne avec la perte de très nombreux emplois dans l’agroalimentaire et la mise en place de l’écotaxe. Celle-ci avait donné naissance au mouvement des Bonnets rouges.

Réponses concrètes

Aujourd’hui ce sont les Gilets jaunes qui manifestent et poussent l’Etat et la Région à réunir une nouvelle fois cette conférence sociale : «Il s’agit, une nouvelle fois, d’apporter ensemble des réponses concrètes sur ces trois sujets majeurs qui impactent le quotidien des citoyens, indique Loïg Chesnais-Girard. Cette démarche s’inscrit dans le cadre législatif que nous connaissons de manière à pouvoir appliquer immédiatement les solutions trouvées. Par exemple, en matière de mobilité, si le covoiturage est une alternative à la hausse du prix du carburant, il n’est ni spontané, ni adapté à chaque situation. Sur certains territoires, les plus éloignés des gros centres urbains, l’amélioration du pouvoir d’achat passe par la réduction du coût des trajets domicile travail des salariés. C’est un sujet qui intéresse à la fois les collectivités, les entreprises et les partenaires sociaux et sur lequel, elles vont travailler ».

Singularité de la démarche

Michèle Kirry, Préfète de région Bretagne, tient pour sa part à souligner « la singularité de la démarche. Cette conférence sociale bretonne réunit différents acteurs, qui dans cette crise assez profonde acceptent d’être comptables d’un certain nombre de solutions. Elle est aussi un moyen de ne pas laisser les maires, seuls, dans le dialogue avec les citoyens ». Découplée du Grand débat national, cette conférence sociale devrait cependant enrichir les débats qui y seront menés. « Je ne peux que me féliciter des thèmes retenus. Ils sont au cœur du sentiment d’abandon exprimé par les Gilets jaunes, sans pour autant épuiser toutes les questions ».

 

La participation de représentants de Gilets jaunes à cette conférence, un temps évoquée par Loïg Chesnais-Girard, n’a finalement pas été possible. Toutefois ce n’est que partie remise. « Au vu de leur organisation actuelle, nous prévoyons d’organiser très prochainement une rencontre dédiée », précise le Président du Conseil Régional. Dans le contexte actuel, cette instance quadripartite a convié ce jour, au côté des partenaires habituels (syndicats de salariés, employeurs et monde agricole), des associations représentantes des maires, des représentants des départements, du mouvement associatif, du Ceser et des chambres consulaires. Parmi ces dernières étaient présents  Jean-François Garrec, Président de la CCI Bretagne, Marcel Denieul, Président de la Chambre d’agriculture d’Ille-et-Vilaine et Ludovic Lorre, Vice-président de la CMA des Côtes d’Armor.


L'évènement

Pourquoi, comment et quand intégrer le design dans un projet santé ?

Le 27 septembre à Rennes : Pourquoi, comment et quand intégrer le design dans un projet santé ?

Cet atelier, co-organisé avec ID2Santé, est proposé dans le cadre du projet européen User-Factor, piloté par CCI Innovation Bretagne. Il s'adresse à toutes les PME relevant du secteur de la santé. De 9 h à 12 h 30, le 27 septembre, les participants pourront écouter les témoignages d'Acetiam & Icilaba Création ou encore de Live Out / Leano Design. Des rendez-vous B To B sont également proposés. Lieu : Design Lab Bretagne à l'Eclozer à Rennes. Atelier gratuit sur inscription.