Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Comparateur multimodal : le Rennais KelBillet poursuit son essor

Véronique Maignant, le 04.09.2018

N°1 des comparateurs européens en matière de billetterie transport, KelBillet entend bien le rester. L’entreprise rennaise prépare la mise en concurrence du transport ferroviaire prévue en 2021. De nouveaux services sont aussi dans les tuyaux et des recrutements en cours pour les déployer.

Yann Raoul, Fondateur de KelBillet à Rennes
KelBillet

Avec 2 à 4 millions de visiteurs par mois sur ses différents sites (KelBillet, Kelbus et Gopili) l’entreprise KelBillet, créée en 2009 à Rennes par Yann Raoul, maintient le cap.  Indéniablement, la grève de la SNCF au printemps dernier a incité les voyageurs à chercher d’autres alternatives de transport. Pour KelBillet cela s’est concrétisé, en avril 2018, par une hausse sensible du nombre de visites sur son site. Le report modal a profité aux compagnies de bus, moins aux sites de covoiturage, souligne le fondateur. En 2017, la croissance de ce marché tout récent a déjà progressé de 30%. Nous avons également eu d’excellents résultats sur le train quand ceux-ci circulaient ». Si le volume d’affaires généré via les différents sites s’élevait à 70 millions d’euros courant 2017, il est encore trop tôt pour communiquer un chiffre 2018. Seule certitude, les prix des trajets en covoiturage ou en bus étant moins élevés que ceux du train, la hausse de l’activité sur le site n’entraînera pas mécaniquement une progression du volume d’affaires.

 

Cinq recrutements en cours

Mais l’enjeu pour Yann Raoul et son équipe constituée d’une dizaine de collaborateurs ne s’arrête pas là. Il s’agit d’être prêt à intégrer sur la plateforme les nouveaux opérateurs privés qui arriveront sur le marché ferroviaire en 2021, dès l’ouverture du rail français à la concurrence. « Nous travaillons aussi sur des nouveaux services autour du big data. L’objectif est de garder un coup d’avance. Pour ce faire, nous recrutons 5 personnes, expérimentées en marketing digital et E-commerce, des ingénieurs développement mais aussi un directeur des opérations. L’écosystème rennais prenant une certaine dimension, la concurrence est rude. Cependant, le marché du B to C étant très dynamique, nous irons sourcer ailleurs si nécessaire. D’autant que notre excellente situation financière nous permet d’intégrer des talents ». Avis aux amateurs !

Lire aussi 


L'évènement

Elections municipales : les entreprises prennent la parole

Elections municipales : les entreprises prennent la parole

Dans la perspective des élections municipales de mars 2020, la CCI Ille-et-Vilaine a mené une grande enquête auprès des chefs d’entreprise du département. Elle organise 4 soirées-débats pour présenter les résultats et interpeller les candidats. Inscriptions ici

Recommandations