Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


CCI : Bruno Le Maire réaffirme leur rôle tout en assumant la baisse de 400 millions d’euros de crédits alloués d’ici à 2022

Véronique Maignant, le 10.07.2018

Réunis ce mardi 10 juillet en Assemblée générale extraordinaire, les présidents des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) de France ont écouté avec attention le discours du Ministre de l’économie Bruno Le Maire. Il était venu leur présenter ses orientations sur l’avenir du réseau. Nous vous livrons ici quelques extraits.

Intervention de Bruno Le Maire ce mardi 10 juillet devants les présidents des CCI réunis en AG extraordianaire

« Je veux qu’il n’y ait aucun doute entre nous, je suis ici pour inventer avec vous le nouveau modèle des CCI, pas pour faire une croix sur des Chambres de commerce et d’industrie, a-t-il annoncé en préambule. Avant de poursuivre « je veux que cette transformation des CCI soit une chance. il n’y a pas de plan tout ficelé à l’avance ». « Si, à un moment donné, on peut accélérer, on accélèrera. Et puis, si à un moment donné, il faut ralentir, parce qu’il pourrait y avoir de la casse, parce que ça ne passe pas, eh bien, nous ralentirons ».

 

Redéfinition des missions : priorité à l’appui aux entreprises et la formation initiale

Bruno Le Maire s’est ensuite attaché à définir les missions prioritaires qui justifient le recours à une taxe affecté. « Le socle de services communs aux TPE, PME pour l'appui aux entreprises. Je pense notamment à tout ce qui concerne l'aide à la création d'entreprises, l'accompagnement à l'exportation des entreprises, ou encore l'identification des entreprises en transmission dans les territoires ».

« La formation initiale dans les territoires et notamment les écoles de commerce, et je sais que pour les écoles de commerce, notamment dans les plus petites agglomérations, il y a des inquiétudes considérables, pour moi, elles doivent continuer à être financées par la taxe affectée. Il y a aussi les plus grandes écoles de commerce sur lesquelles il y a une logique qui est différente, et sur lesquelles, là aussi, je suis prêt à faire bouger un certain nombre de règles législatives si vous l'estimez nécessaire, notamment sur les 50 % de la loi Mandon ».

« La représentation des entreprises, notamment pour faire valoir la voix des entreprises au niveau local ».

 

Organisation du réseau et maillage territorial : pas de modèle unique

Il s’agit du second élément de la  transformation proposée par Bruno Le Maire. Elle écarte toute possibilité de rattachement aux  Régions : « Oui, les Régions ont un rôle majeur mais il y a aussi des politiques publiques, il y a des politiques portées par l’Etat et c’est vous qui les incarnez ».

« CCI FRANCE devrait donc, à mon sens, avoir une autorité renforcée pour le contrôle des missions financées par la taxe. Elle devrait avoir une capacité d’affectation de la taxe entre les différentes CCI régionales. Ensuite, chaque région a ses particularités et, croyez-moi, je ne suis pas là pour imposer un modèle unique à chaque région. Il y a plusieurs modèles possibles et je ne vous imposerai pas un modèle unique parce que je n’y crois pas et parce que ce n’est pas conforme à la diversité des régions françaises ».

« Il y a un modèle où seule une CCI régionale aurait l’entité juridique avec des entités locales qui n’auraient pas de personnalité juridique. C’est une première option. Il y a une deuxième option qui est celle où ces CCI territoriales garderaient leur personnalité juridique ».

Bruno Le Maire invite l’ensemble des présidents des CCI, à définir leur propre modèle d’organisation, région par région.

 

Un effort financier de 400 millions d’euros sur 4 ans

« L'effort que nous vous demandons est effectivement important, avec un horizon en 2022 de quatre cents millions d'euros d'économies. Nous verrons comment, étape par étape, ces économies peuvent se faire et je souhaite qu'il y ait régulièrement un bilan d'étape année par année pour voir si effectivement la facturation se développe correctement ou s'il y a des points de blocage et des améliorations à apporter ».

« Ce n'est pas une punition puisque les salariés ont remarquablement fait leur travail. Il s'agit simplement une fois encore d'être capable de faire un travail tout aussi efficace pour les entreprises dans des conditions différentes ».

Cette coupe financière entraînant nécessairement des départs de personnels, Bruno Le Maire propose de les accompagner. « Nous devons discuter de toutes les solutions pour accompagner au mieux le coût financier de ces départs pour les CCI ». Là aussi, le Ministre de l’économie  attend des propositions des présidents.

 


Taille du texte

L'évènement

Port de Saint-Brieuc - Le Légué du 29 août au 2 septembre 2018, venez vivre un moment unique avec les navigateurs de la Solitaire du Figaro

Port de Saint-Brieuc - Le Légué du 29 août au 2 septembre 2018, venez vivre un moment unique avec les navigateurs de la Solitaire du Figaro

La 49ème édition de la Solitaire du Figaro partira du Havre le 26 août et fera escale au port de Saint-Brieuc Le Légué, pour la 1ère fois de son histoire, avant de repartir vers l’Espagne et de terminer à Saint-Gilles-Croix-de Vie en Vendée