Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Cafés Reux : les investissements vont bon train à Plérin (22)

Véronique Maignant, le 14.05.2019

Depuis bientôt 30 ans, Thierry Reux développe les Cafés Reux, à Plérin, dans les Côtes d’Armor. L’entrepreneur achève un investissement de 400 000 euros dans l’agrandissement de sa boutique et son entrepôt, complété par l’achat de nouvelles machines dont une ensacheuse. Pour cette dernière il a bénéficié d’un Pass investissement TPE de la Région avec l’appui de la CCI des Côtes d’Armor.

Thierry Reux travaille avec des petits producteurs d'Amérique centrale et d'Afrique pour élaborer ses meilleurs crus

Thierry Reux propose différents cafés dont quelques grands crus à ses clients, les professionnels (CHR, entreprises et collectivités) mais aussi le  grand public via ses deux boutiques installées à Plérin et Langueux. Pour élaborer un café de premier choix, « qui plaît au palais », cet entrepreneur, élu meilleur torréfacteur de France en 2011 a ses secrets. « Je travaille avec des machines où l’intervention humaine est encore possible. A mes yeux, c’est indispensable pour élaborer les meilleurs cafés en tenant compte du taux d’humidité du grain. J’utilise en moyenne 4 origines différentes, importées d'Amérique centrale et d'Afrique, auxquelles je peux ajouter un café au pouvoir aromatique plus important qui va faire toute la différence ».

 

75% de clients  professionnels

Les cafés torréfiés par Thierry Reux sont vendus dans la semaine : « je n’ai aucun stock » insiste-t-il. A sa clientèle professionnelle, il vend ses cafés, essentiellement par kilo mais lui loue aussi des machines, dont il assure l’entretien et la maintenance, « environ 60% du parc installé », précise-t-il.  « De fil en aiguille, nous nous sommes aussi mis à vendre des cuisines complètes, essentiellement aux restaurateurs ». 75% à 80% de son chiffre d’affaires relèvent de cette clientèle professionnelle répartie sur la Bretagne. Le reste provient de ses deux boutiques où il propose pas moins de 40 cafés mais aussi des thés et du chocolat fin. « Tous mes cafés se présentent en silo. Les grains sont moulus sur place selon le mode d’extraction utilisé par le client ». Le prix au kilo varie entre 12€ HT et 60 € HT.  

Thierry Reux travaille avec des importateurs de café, principalement Belco, avec qui il se rend régulièrement au Nicaragua, au Guatemala, en Ethiopie ou encore en Nouvelle Guinée. « Nous travaillons avec des petits producteurs. Ensemble, nous choisissons nos cafés et nos parcelles, en fonction notamment de l’exposition au soleil. Ce sont des petites plantations. Chaque année, la récolte nous est réservée et en contrepartie quel que soit le cours du café, on leur assure le même prix d’achat ».

 

Investir pour atteindre une production annuelle de 150 tonnes de café

Pour continuer à assouvir sa passion et faire grandir son entreprise employant aujourd’hui 17 personnes, il a achevé, en octobre 2018, la rénovation complète de sa boutique de Plérin. « Elle est passée de 80 m² à 170m ². Nous avons repensé tout l'univers". Si on ajoute la réserve, le labo et les bureaux, la surface totale atteint 440 m². Prochainement, Thierry Reux démarrera l’agrandissement de son entrepôt de manière à ce que la torréfaction soit visible de l’extérieur : « on va gagner 200 m² ». Ces travaux représentent un investissement de 400 000 euros auquel il faut ajouter l’achat d’un torréfacteur et une ensacheuse neuve. Pour les aider à acheter cette dernière dont le priix s’élève aux alentours de 100 000 euros, les Cafés Reux se sont appuyés sur la CCI des Côtes d’Armor. Avec la conseillère entreprise, ils ont constitué un dossier auprès de la Région Bretagne afin de bénéficier d'une subvention dans le cadre d’un Pass investissement TPE.  « Cette ensacheuse va réduire la pénibilité du travail, permettre  de développer l'activité et d’atteindre une production de 150 tonnes de café par an  au lieu des 100 tonnes d’aujourd’hui ».

Un autre objectif que s’est fixé le torréfacteur costarmoricain est d’obtenir auprès de la SCA France, le diplôme en dégustation sensorielle : « Il faut faire travailler son palais, être très précis dans les mélanges », bref tout ce qui passionne au plus haut point Thierry Reux.

Cafés Reux 


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions sont ouvertes

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions

Recommandations