Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Buroscope (35) ouvre une antenne à Saint-Malo et investit 1 M€ dans la rénovation de son futur siège social à Rennes

Véronique Maignant, le 06.04.2021

Reprise en juillet 2017 par Stéphane Deschamps, l’entreprise rennaise Buroscope poursuit ses ambitions au sein d’un écosystème en pleine évolution. Spécialisée depuis plus de 35 ans dans la formation qualifiante de courte et longue durée, destinée aux entreprises et demandeurs d’emplois, elle annonce son déménagement, en juin prochain, sur la zone Atalante-Champeaux, au nord de Rennes. Elle vient également d’ouvrir une antenne à Saint-Malo, dans les anciens locaux de la CCI.  Avec une équipe de 32 collaborateurs, ses univers de formation axés sur le tertiaire et le digital s’adaptent en permanence aux nouveaux métiers.

Stéphane Deschamps a repris Buroscope à Rennes en juillet 2017

« Depuis bientôt 4 ans, nous avons consolidé nos parts de marché avec la clientèle historique et ouvert de nouvelles voies dans l'industrie et les services », explique Stéphane Deschamps, dirigeant de Buroscope, entreprise implantée à Rennes depuis 1984. Les formations certifiantes ou qualifiantes de longue durée (6 à 8 mois) sont financées par la Région, par le CPF de transition professionnelle ou encore par le biais de l'apprentissage. Elles s’adressent à des demandeurs d’emploi ou des personnes en reconversion professionnelle. « Elles répondent à des besoins en local sur des métiers en tension et représentent 60% de notre activité. » Les 40 % restants émanent des entreprises qui cherchent à développer les compétences de leurs salariés ou encore des personnes en action individuelle financée par le CPF. En 2020, ce sont environ 2 000 personnes qui ont été formées par les équipes de Buroscope.

 

Des formations pour maîtriser les outils digitaux

« Je suis un fervent militant des formations de niveau Bac+2. Administrer une base de données ou gérer un site web, par exemple, ne nécessite pas toujours d’avoir un diplôme d’ingénieur. Buroscope a été le 1er centre de formation en France, dans les années 2000, à mettre sur pied un parcours web avec une formation de technicien intégrateur web.  En mettant en avant cette expertise, nous avons réussi à conforter notre position sur les formations digitales. » Des parcours « Développeur d’applications hybrides » « Maker modeleur 3D » ou encore « webdesigner ont depuis vu le jour. « Les PME ont un besoin crucial de compétences dans la maitrise des outils collaboratifs et digitaux, des personnes qui soient capables à la fois de réaliser une newsletter, produire un flyer, mettre à jour un site Internet ou encore animer des réseaux sociaux. Nous proposons des formations courtes de 1 à 5 jours à tous ces outils ou des formations continues de 6 à 8 mois, sur ces métiers comme celui d’assistant digital ».

 

Bientôt 1 500 m² de bureaux sur la zone Atalante-Champeaux

Cette image de centre de formation en pointe dans les métiers du digital passe par des nouveaux locaux, en phase avec les attentes de la clientèle et le déploiement des formations à distance. « En juillet prochain, nous allons quitter la zone industrielle Sud-Est de Rennes, pour nous installer sur celle d’Atalante-Champeaux, à proximité de la Chambre d’Agriculture et de l’Agrocampus. » D’une surface de 1 500 m², les futurs bureaux bénéficient d’une enveloppe d’un million d’euros de travaux de rénovation. En parallèle Buroscope installe une antenne à Saint-Malo, dans les anciens locaux de la CCI Ille-et-Vilaine. « Cette ouverture répond aux besoins en compétences de ce bassin d’emplois. En lien avec le programme QUALIF Emploi de la Région Bretagne, nous avons démarré deux nouveaux parcours de formation : " Secrétaire Assistant·e " et " Employé·e Administratif·ive et d'Accueil ". Nous avons, sur place, une équipe de deux formatrices. »

 

En 2020, avec la crise sanitaire, Buroscope a enregistré une baisse de l’ordre de 20% de son activité. « Il ne s’agissait pas d’annulations mais de reports. Depuis, heureusement, les entreprises ont intégré cette donnée sanitaire. Résultat, nous avons fait un très bon premier trimestre 2021 avec 60% de formations assurées en distanciel. Les 4 semaines à venir risquent d’être un peu pénalisantes car un certain nombre de salariés vont devoir accentuer le télétravail ou opter pour le chômage partiel afin de garder leurs enfants. Cependant, je ne me plains pas. Hormis durant le 1er confinement, nous n’avons jamais été fermés pour des raisons de continuité pédagogique demandées par l'Etat. Qui plus est, en 2021, tous les dispositifs de formation sont en place, les circuits de financement de France Compétences sont opérationnels et les OPCO, en ordre de marche. L’investissement de l’Etat à l’égard des prescripteurs est sans précédent », souligne Stéphane Deschamps, par ailleurs à la tête de Khum (35), un cabinet de conseil en management et RH, élu à la CCI Ille-et-Vilaine et Vice-président de l'UE 35 et de l’UIMM 35 et 56.

Découvrir Buroscope


L'évènement

Brexit : Quid de la conformité de vos produits ?

Brexit : Quid de la conformité de vos produits ?

Mercredi 21 avril, de 17 h à 18h 30, le WTC Bretagne et la CCI Bretagne organise un webinaire sur les impacts réglementaires et normatifs du Brexit sur les échanges commerciaux entre l'Europe et le Royaume-Uni Un focus sera fait, avec l'Adria, sur les produits agro-alimentaires. Inscrivez- vous dès aujourd'hui.

Recommandations