Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Brittany Ferries s’associe à la start-up américaine Regent pour développer Seaglider, 100 % électrique

Véronique Maignant, le 15.06.2021

A mi-chemin entre l’hydroglisseur et l’avion, le Seaglider fonctionne avec l’effet de sol. Entièrement électrique, il a été inventé par la Start-up Regent (Regional Electric Ground Effect Nautical Transport) basée à Boston aux États-Unis. Brittany Ferries annonce avoir signé un accord de partenariat pour participer à la mise au point et au développement de ce nouveau moyen de transport d'une capacité de 50 à 150 passagers. Objectif de la compagnie maritime bretonne:  naviguer entre le Royaume-Uni et la France d'ici 2028.

À mi-chemin entre l’hydroglisseur et l’avion, le Seaglider fonctionne avec l’effet de sol. Entièrement électrique, il a été inventé par la Start-up Regent
Regent- Brittany Ferries

Le Seaglider, selon ses créateurs, devrait atteindre la vitesse de 290 kilomètres par heure, avec la technologie de batterie existante, et jusqu'à 800 kilomètres avec les batteries de la prochaine génération. « A titre d’exemple, la traversée entre Cherbourg et Portsmouth pourrait se faire en 40 minutes seulement", précise Brittany Ferries.

Les Seagliders fonctionnent en exploitant un concept bien connu des pilotes : l'effet du sol. « Il s’agit d’un phénomène aérodynamique qui augmente la portance en comprimant une masse d'air sous ses ailes, comme le coussin d'air sous la jupe d'un aéroglisseur. Ils s'apparentent donc à un aéroglisseur doté d'ailes. » Ainsi, en pleine mer, cet engin volant s’élance sur coussin d'air jusqu’au port d’arrivée. Des moteurs à l'hélice électriques sur les ailes fournissent une poussée suffisante pour décoller, et régulent le flux d'air nécessaire générant la portance suffisante pour le décollage et le vol.

Un véhicule 100 % électrique

Engagée dans la transition énergétique, Brittany Ferries rappelle qu'elle a déjà investi dans deux nouveaux navires propulsés au GNL (gaz naturel liquéfié), le Salamanca et le Santoña dont les livraisons sont prévues en 2022 et 2023. « Ce partenariat avec Regent va plus loin, souligne, Frédéric Pouget, Directeur Pôle Armement, Opérations Maritimes et Portuaires Brittany Ferries. Il s'agit d'un projet qui offre une vision fascinante de l'avenir et d’un type de véhicule innovant et qui sera une première sur la Manche.  Nous sommes particulièrement heureux de participer dès à présent à ce projet, car cela signifie que nous pouvons intégrer les applications potentielles dans la réflexion globale en termes de R&D. "

Regent travaille sur plusieurs modèles de différentes dimensions destinés au transport de passagers, et qui fonctionnent tous sur le même principe. Elle prévoit que les premiers échanges commerciaux se feront sur des embarcations électriques plus petites à partir de 2025. « Son système de propulsion, 100 % électrique, est très vertueux car sans émission atmosphériques », affirme la start-up.   De nombreux challenges technologiques pratiques et réglementaires restent à relever pour l’aboutissement de ce projet . Cependant , « la prudence ne doit pas être un obstacle au développement d'un concept prometteur qui a déjà une histoire dans les applications militaires et les navires de loisirs opérant sur le globe » précisent les deux partenaires. L'équipe de Regent est composée d'anciens ingénieurs de Boeing formés au MIT. Elle a levé 9 milliions d'euros et dit avoir reçu , au premier trimestre 2021,  465 millions de dollars de commandes provisoires de compagnies aériennes et de ferries.

Découvrir Regent


L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00

Recommandations