Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Brittany Ferries annonce une perte de 57% de son chiffre d'affaires

, le 19.03.2021

En 2020, le chiffre d'affaires de la compagnie Brittany Ferries chute de 57% et son trafic passagers de 70% ! Pour autant, la compagnie maritime envisage un solide plan de relance basé sur sa capacité de resilience et un retour du marché annoncé à court terme.

DR

Pandémie, Brexit... L'année 2020 restera tristement inscrite dans les annales de la compagnie maritime française. En 2020, Brittany Ferries a transporté au global 752 102 passagers, soit moins d’un tiers qu’au cours d’une année normale. En 2019, elle en avait transporté 2 498 354 sur l’ensemble de ses lignes. Côté fret, ce dernier a connu une baisse des volumes de l'ordre de 20%.

En conséquence, les revenus de la compagnie étant générés à 80% par le transport de passagers, le chiffre d’affaires a chuté de 57% en 2020, passant de 469 M€ en 2019 à 202,4 M€.

 Une double peine

" Ces dernières années, la Compagnie a été frappée d’une double peine : le Brexit dans un premier temps puis la crise sanitaire, commente Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance de Brittany Ferries. " Sur la période de juin 2016 [date du vote du Brexit] à 2020, la parité £/€ a, à elle seule, affecté le résultat net de Brittany Ferries de 115 millions d’euros, la majorité de ses revenus étant générée en Livres Sterling alors que ses coûts sont en Euros. En 2019 le trafic passagers avait déjà souffert d’une érosion de l’ordre de 5% en raison des trois dates annoncées du Brexit, en mars, avril et octobre, finalement repoussées au 1er janvier 2021. Malgré les conséquences du Brexit, Brittany Ferries est parvenue à maintenir sa rentabilité. En 2020, la dégradation de son trafic passagers a eu des conséquences directes sur l’activité économique et touristique des régions desservies par la Compagnie. Les effets sur les emplois des marins français et également des personnels sédentaires s’en sont également ressentis. Néanmoins, parce que soutenus par nos actionnaires, les collectivités territoriales, les banques et l’État français - nous sommes convaincus que nous pourrons relever le plus grand défi de notre histoire ", retrace le président, en rappelant que la compagnie doit aussi "rembourser les 117 millions d'euros de prêts bancaires qui l'ont aidée à traverser l’année 2020".

Un plan de relance sur cinq ans

Pour y arriver et sortir de la crise actuelle, la compagnie table sur un plan de relance quinquennal qui repose sur 4 piliers : accroissement de la rentabilité, poursuite de transition énergétique, maintien de l’actionnariat local paysan et défense du pavillon français.

Et sur une analyse indépendante que la compagnie a commandé à la société de conseil LEK basée à Londres, portant sur le secteur transport touristique. Pour ce qui est de la crise sanitaire, les conclusions de leur rapport en date de février 2021 sont encourageantes et tablent sur une reprise de marché passagers à court terme. Selon l’étude, dans les deux ans, le volume passagers serait équivalent à celui de 2019.

La perspective du développement

" Il ne fait aucun doute que 2021 sera une autre année compliquée pour notre entreprise. Cependant, nous continuerons sur la voie du redressement, en prenant des décisions difficiles si nécessaire, mais encouragés par les conclusions de ce rapport indépendant qui montre que le marché est prêt à rebondir. Nous poursuivons la perspective de développement à long terme de Brittany Ferries et tant que nous continuerons à être soutenus par notre personnel, nos actionnaires, les banques, les collectivité territoriales et l’Etat Français, je crois profondément que nous pourrons traverser la tempête. L'avenir de Brittany Ferries peut être aussi brillant que son histoire est riche", conclut Christophe Mathieu, président du Directoire de Brittany Ferries.

 


L'évènement

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?
Design & Soft Skills : une journée pour réfléchir et exercer sa curiosité au service du projet d'entreprise ! Cet atelier collectif est conçu et animé par l'agence d'accompagnement au changement Super Super. Il est proposé dans le cadre du projet européen User-Factor, piloté par CCI Innovation Bretagne. Cet atelier a lieu le 27 mai à Brest. Pour y participer, il suffit de s'inscrire.
 

Recommandations