Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne. Seule région de France métropolitaine où l’espérance de vie ne diminue pas en 2020

Véronique Maignant, le 20.04.2021

Au 1er janvier 2021, la population bretonne est estimée à 3 371 200 personnes, soit une hausse de 12 600 habitants en un an. Cette croissance de la population de 0,4 %  est supérieure à celle observée au niveau national, + 0,2 %. Toutefois, d’après l’Insee à l’origine de cette dernière étude, le solde naturel se creuse encore davantage par rapport aux années précédentes. Autre constat : l’impact de la crise sanitaire apparaît moindre en Bretagne qu’au niveau national.  

Insee Bretagne

En 2020, le nombre d’habitants a continué de progresser en Bretagne pour atteindre le nombre de  3 371 200. C’est particulièrement le cas en Ille-et-Vilaine qui enregistre la plus forte hausse avec 8 900 habitants de plus. Il augmente également dans le Morbihan (+ 2 800) et le Finistère (+ 1 100) alors quil diminue faiblement dans les Côtes-d’Armor (– 200). Toutefois, le solde naturel se creuse par rapport aux années précédentes : la Bretagne enregistre 4 700 décès de plus que de naissances en 2020 contre 3 900 en 2019. Seul le solde naturel de l’Ille-et-Vilaine reste positif (+ 2 800).

 

Moins de naissances

En 2020, 31 000 enfants sont nés de mères domiciliées en Bretagne, soit 400 de moins qu’en 2019. Cette baisse des naissances est importante dans le Morbihan (– 200) mais s’observe également dans les trois autres départements bretons. Ce repli de 1,2 % est toutefois moins prononcé qu’en France métropolitaine (– 2,3 %).

Dans cette étude, l’Insee relève également que c'est en décembre 2020 que la Bretagne a enregistré le plus fort recul des naissances : 2 500 ont été comptabilisées dans la région contre 2 640 lors du même mois en 2019, soit une baisse de 5,2 %. C’est la baisse la plus importante observée lors des dix dernières années. L’impact de la crise sanitaire survenue à partir du mois de mars sur les naissances de décembre apparaît toutefois moindre en Bretagne qu’au niveau national (– 7,0 %).

Sur l’ensemble de l’année, la diminution du nombre de naissances par rapport à l’année précédente s’explique d’abord par une baisse de 1,1 % du nombre de femmes âgées de 25 à 39 ans qui, à elles seules, donnent naissance à 85 % des nouveaux-nés. Parallèlement, le nombre moyen d’enfants par femme a légèrement reculé (1,77 en 2020 contre 1,78 en 2019).

 

Une hausse des décès nettement plus faible en Bretagne

L’étude publiée parl’Insee fait également ressortir le nombre de décès. En 2020, 35 700 personnes domiciliées en Bretagne sont décédées, soit 500 de plus qu’en 2019. Cette augmentation du nombre de décès de 1,3 % entre 2019 et 2020 en Bretagne est la plus faible des régions françaises. Sur cette même période, le nombre de décès en France métropolitaine a augmenté de 55 800, soit une hausse de 9,3 %. Sur l’ensemble de la région, cette augmentation des décès en 2020 est semblable à celle observée en moyenne sur les dix dernières années, en rapport avec le vieillissement de la population.

 

Les Brétilliennes ont l’espérance de vie la plus élevée de France

En Bretagne, l’espérance de vie à la naissance des femmes et des hommes, calculée à partir des dernières données de mortalité disponibles, se stabilise en 2020. Elle est de 85,4 ans pour les femmes et de 78,8 ans pour les hommes. Par ailleurs, en cette année marquée par la crise sanitaire, la Bretagne est la seule région de France métropolitaine où l’espérance de vie ne diminue pas. Les taux de mortalité par âge, calculés en 2020 sont très proches de ceux observés en 2019. Au niveau des départements bretons, l’espérance de vie la plus élevée s’observe en Ille-et-Vilaine. En particulier, celle des Brétilliennes est même la plus élevée de France derrière celle des habitantes du Maine-et-Loire. A contrario, le Finistère est le seul département breton où l’espérance de vie a baissé en 2020, de 0,2 an pour les hommes comme pour les femmes.

Découvrir l'étude complète de l'Insee


L'évènement

Open de l'International : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 2 juillet

Open de l'International  : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi  2 juillet

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.