Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Bretagne : première région d'abattage avec 57 % des porcins, 36 % des veaux, 33 % des volailles et 21 % des gros bovins

Bretagne économique, le 28.01.2016

Réalisée en partenariat avec la Draaf, l'étude que vient de publier l'Insee Bretagne met en évidence le poids de chaque maillon de la filière viande bretonne et les enjeux qui la caractérisent. « À l’heure où les exploitations d’élevage, notamment porcin, et les entreprises de la filière souffrent de l’augmentation de la volatilité des prix et de la concurrence internationale, il est important de se doter d’une vision globale de la filière', souligne Philippe de Guenin, directeur de la Draaf Bretagne. A la lecture de cette étude, il apparait que la filière viande regroupe 4 segments :élevage, abattage et transformation, fabrication d'aliments pour animaux de ferme et commerce de gros. Comptant près de 55 000 emplois, elle dégage une valeur ajoutée de 2,4 milliards d'euros dont 1/3 pour le segment de l'élevage.
_ Enquête téléchargeable sur :
_ http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=collections-regionales/bretagne/publications.htm

Au niveau de l’élevage, la Bretagne :



• produit près de 2 millions de tonnes équivalent carcasse en 2013 et est la première région d’élevage pour la viande en
France ;



• fournit plus du tiers des animaux finis produits dans le pays ;



• se situe au premier rang pour la production de porcs, veaux et volailles de chair ;



• se situe au 6e rang sur 13 régions françaises pour la production de gros bovins ;



• compte 25 500 exploitations élevant des animaux destinés à la viande (3/4 des exploitations bretonnes).



-
La majorité des emplois de la filière viande est concentrée dans l’abattage-transformation :



• 26 500 salariés et 300 établissements : 15 000 salariés dans la viande de boucherie, 5 400 dans la viande de volaille, 5 500
dans la préparation industrielle à base de viande et 600 dans la fabrication d’aliments pour animaux de compagnie ;



• une industrie présente sur tout le territoire ;

plus de femmes (40 % contre 30 % pour l’ensemble de la filière), 3/4 d’ouvriers et des rémunérations plus faibles que dans le
reste de la filière ;

1/4 des effectifs employés dans les 4 plus gros établissements ;

la moitié des salariés dépendant de groupes français dont le siège est situé hors Bretagne.



La Bretagne est la première région d’abattage : 57 % des porcins, 36 % des veaux, 33 % des volailles et 21 % des gros bovins.




Les plus gros abattoirs français sont bretons ; Cooperl à Lamballe (porcins), SVA à Vitré (gros bovins), Tendriade Collet à
Châteaubourg (veaux) et Doux à Châteaulin (volailles).




703 000 gros bovins et plus de 13 millions de porcs abattus en Bretagne.



Les abattoirs bretons traitent des animaux de Bretagne et d’ailleurs, 90 % de porcs, 40 % des gros bovins et 60 % des veaux
abattus sont originaires de la région.



La Bretagne assure aussi 40 % de la production nationale d’aliments pour animaux de ferme : 48 % destinés aux porcs, 37 % aux volailles,
13 % aux bovins. Le tonnage de 8,3 millions de tonnes baisse régulièrement.

Avec près de 400 établissements et 2 800 salariés, le commerce de gros (animaux vivants, viandes et produites à base de viande) constitue le 4e segment de la filière.
Enquête téléchargeable sur :



http://www.insee.fr/fr/publications...


Taille du texte

L'évènement

Votre PME n’est pas à l’abri de la menace cyber ! Inscrivez-vous dès maintenant pour apprendre à vous défendre contre ce cyber fléau.

Organisé par la Gendarmerie de Bretagne en partenariat avec CCI innovation Bretagne, ce colloque aura lieu le jeudi 14 décembre 2017 de 14h00 à 17h30 à la CCI Ille-et-Vilaine à Rennes. Inscription obligatoire.