Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne : moins de naissances, plus de décès

Véronique Maignant, le 22.10.2019

Le bilan démographique de l'année 2018 vient de paraître. Publié par l’Insee, il fait état, comme l’an passé, d’un nombre de naissances en baisse et d’un nombre de décès en hausse. Les Bretons sont aussi plus âgés que la moyenne des Français, et se marient plus tard.

Au 1er janvier 2019, l’Insee estime à 3 329 400 habitants la population de la Bretagne

Au 1er janvier 2019, l’Insee estime à 3 329 400 habitants la population de la Bretagne. En un an celle-ci a augmenté de 6 000 habitants, soit une hausse de 0,18 %, légèrement supérieure à celle observée en France métropolitaine (+ 0,13 %). Le nombre d’habitants en Bretagne dépasse désormais celui de la Normandie. Toutefois, pour la 8ème année consécutive, cette croissance ralentit. En cause, un solde naturel qui ne cesse de se creuser. Ainsi, il y a eu 800 décès supplémentaires et 400 naissances de moins en 2018 par rapport à l’année précédente. Le solde naturel contribue à une baisse annuelle de la population de 0,1 %.

 

Plus de morts que de naissances en 2018

L'Insee explique cette baisse par le recul du taux de fécondité des femmes bretonnes et du nombre de femmes en âge d'avoir des enfants. La population bretonne vieillit. En 2018, 35.500 personnes sont décédées dans la région alors qu’il y a eu 31 700 naissances. Il y a donc eu plus de morts que de naissances pendant l'année. Alors que les plus de 65 ans sont de plus en plus représentés au sein de la population bretonne, l'âge moyen des Bretons est aussi plus élevé que la moyenne de la population française. D'après l'Insee, il est de 42,5 ans dans la région contre 41,2 ans au niveau national. 

 

Des disparités entre les départements bretons

Il y a toutefois de grandes disparités entre les départements. Si l'Ille-et-Vilain a vu sa population augmenter de 7.800 habitants, le Morbihan de 800, le Finistère et les Côtes-d'Armor ont vu leur population baisser de 1.000 personnes en une année. Avec 8 095 naissances et 10 662 décès en 2018, le solde naturel est négatif dans le Finistère (– 2 567). Il l’est également dans les Côtes-d’Armor (– 2 275), et dans le Morbihan (– 1 881). L’Ille-et-Vilaine est le seul département breton à présenter un solde naturel positif (+ 2 891).

 

Les Bretons se marient plus tardivement

Au niveau national, l’âge au premier mariage est de 35,3 ans pour les hommes et 33,2 ans pour les femmes, à comparer respectivement à 35,9 ans et 34,1 ans en Bretagne. Dans 41 % des premiers mariages, les nouveaux époux ont déjà un ou plusieurs enfants en commun. Cette proportion est bien supérieure à celle observée en France métropolitaine (33 %).

 

Découvrir le Bilan complet

 

 


L'évènement

Les enjeux commerciaux hors et intra UE

Europe commerce

Bretagne Conseil, Rennes School of Business et le réseau Enterprise Europe Network organisent une table ronde sur "Les enjeux commerciaux hors et intra UE, les perspectives de Business au sein de l'UE - le soutien de l'UE aux entreprises bretonnes". Rendez-vous le 14 novembre, à 18h30, à Rennes School of Business. Gratuit, inscription en ligne.