Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne. Les micro-entreprises progressent et représentent 5,4% de la population active

Véronique Maignant, le 09.09.2022

La création d’entreprises a battu des records en France en 2020 et 2021, avec une hausse de 17% sur un an. Avec 641 500 immatriculations en 2021, les micro- entreprises représentent plus de 60% de la totalité des nouvelles entreprises enregistrées l’an passé. Le chiffre d'affaires annuel moyen s'élève à 18 824 euros. Cependant, il apparait que ce dynamisme varie fortement entre les régions situées au sud et au nord de la France. Ainsi, la Bretagne qui enregistre 80 822 micro-entreprises, se situe au 11e rang des régions françaises pour la part des micro-entreprises. C’est ce qui ressort de l’étude menée par STA-Portage sur la base des dernières données publiées par l’Urssaf et l’Insee.

La  Bretagne se situe au 11e rang des régions françaises pour la part de micro-entrepreneurs dans la population active, juste derrière la Loire Atlantique
STA-portage

L’an passé, 995 900 entreprises ont été créées en France dont environ 60% de micro-entreprises. Rendu plus attractif depuis 2018 avec, notamment, le doublement des plafonds de chiffre d’affaires annuel autorisé, le système de l’auto-entreprise séduit donc chaque mois de plus en plus de Français désireux de gagner en autonomie et en liberté. Aujourd’hui, 7% des actifs, soit plus de 2,2 millions de personnes, sont micro-entrepreneurs, qu’il s’agisse d’une activité principale ou d’un complément, à un emploi salarié par exemple.

Selon STA Portage, sur les 7 premiers mois de l’année, le rythme des créations de micro-entreprises (+ 367 741) est sensiblement le même que celui constaté en 2021 avec un niveau mensuel moyen de 52 534 nouvelles immatriculations (53 458 en moyenne par mois en 2021).

 

Un CA moyen de 18 824 euros

En 2021, sur les 2,2 millions de micro-entrepreneurs administrativement actifs, une petite moitié déclarait un chiffre d’affaires positif au 4e trimestre de l’année, soit 17,8% qu’en 2020, sur la même période. Le chiffre d’affaires moyen annuel déclaré s’est élevé en 2021 à 18 824  euros, soit 7,4% de plus qu’en 2020. Par ailleurs, au dernier trimestre 2021, le chiffre d’affaires global généré par le secteur de la micro-entreprise en France a dépassé les 6 milliards d’euros.

 

La Bretagne au 11e rang des régions

Si elle confirme la progression forte et continue du nombre de micro-entrepreneurs, cette étude met en exergue d’importantes disparités selon les zones géographiques d’implantation : « La proportion de micro-entrepreneurs parmi la population active est en effet beaucoup plus forte dans les régions situées dans la moitié sud de la France et en Ile-de-France ».

Au 31 décembre 2021, la région comptait 80 822 micro-entreprises pour une population active de 1 499 653 personnes, soit un ratio de 5,39% (moyenne nationale : 7,2%). En comparaison, ce ratio est de 10,5 % en Paca , près de 10% en Corse , 8,6% en Aquitaine…La  Bretagne se situe ainsi au 11e rang des régions françaises pour la part de micro-entrepreneurs dans la population active, juste derrière la Loire Atlantique.  En trois ans, la progression de micro-entreprises en Bretagne s’élève à 30%, en 10 ans elle atteint presque 200 %.

Le pourcentage de micro-entreprises est assez homogènes selon les départements bretons :

Côtes-d’Armor : 13 069 micro-entreprises, soit 5,12% de la population active

Finistère : 20 778 micro-entreprises, soit 5,14% de la population active

Ille-et-Vilaine : 27 284 micro-entreprises, soit 5,34% de la population active

Morbihan : 19 691 micro-entreprises, soit 5,98% de la population active

 

 

Retouvez l'étude complète menée par STA-Portage


L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription