Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne : la dynamique de l’emploi s’essouffle

Véronique Maignant, le 10.10.2019

Ce second trimestre 2019, la croissance de l’emploi salarié ralentit légèrement en Bretagne. Cependant, sur un an, elle reste dynamique avec 15 400 emplois supplémentaires et une progression qui atteint 1,3 %. C'est ce qui ressort de la dernière enquête de conjoncture de l'Insee.

L’intérim en repli à l’exception dans le tertiaire marchand

Au 2e trimestre 2019, l’emploi salarié total a progressé de 0,2 % en Bretagne, ce qui équivaut à la création nette de 2 700 emplois en trois mois. La hausse était de + 0,5 % au trimestre précédent. Ce ralentissement est équivalent dans les autres régions.  Deux tiers des créations d’emplois dans la région proviennent du secteur privé (+ 0,2 %). Sur un an, l’emploi salarié total a progressé de 1,3 % en Bretagne, ce qui équivaut à 15 400 emplois supplémentaires depuis la fin du 2e trimestre 2018. Ce rythme de progression annuel demeure plus élevé qu’au niveau national (+ 1,1 %). En parallèle avec un taux de chômage à 7%, la Bretagne enregistre son plus bas niveau depuis 2009.

 

L’intérim en repli à l’exception dans le tertiaire marchand

Ventilé par secteurs utilisateurs, l’emploi intérimaire breton au 2e trimestre 2019 se replie , en particulier dans la construction.  Après un rebond de 8,4 % au 1er trimestre, ce secteur emploie 300 intérimaires de moins en trois mois (– 3,6 %). L’industrie a également moins recouru à l’intérim au 2e trimestre 2019 (– 1,1 %), et ce, malgré une nouvelle hausse de 200 emplois dans l’agroalimentaire (+ 1,6 %). Enfin, dans le tertiaire marchand, l’emploi intérimaire est quasi stable après connu une baisse de 1,2 % au 1er trimestre. Sur un an, la hausse du recours à l’intérim dans ce secteur reste néanmoins soutenue (+ 4,1 % ,soit + 500 emplois).

 

Les services soutiennent l’économie

Au 2e trimestre 2019, le tertiaire marchand hors intérim a continué à porter la majorité des créations d’emploi en Bretagne. C’est particulièrement vrai dans l’hébergement et la restauration où le dynamisme de l’emploi se renforce. La hausse atteint 2,1 %, soit 1 000 emplois supplémentaires en trois mois. Sur un an, ce sous-secteur crée 1 900 emplois (+ 4,1 %).  De son côté, l’emploi dans l’industrie bretonne progresse légèrement au 2 e trimestre 2019 (+ 0,1 % soit + 200 emplois) après deux trimestres consécutifs de hausse de 0,4 %. Sur un an, cela se traduit par la création de 1 700 emplois supplémentaires.  A noter que l’emploi dans l’industrie agroalimentaire bretonne est resté  stable au 2 e trimestre 2019. Sur un an, il a augmenté de 0,6 % (+ 500 emplois).

 

Les perspectives de construction neuve et les mises en chantier fléchissent de nouveau

Les perspectives de construction de logements neufs se replient à nouveau au 2e trimestre 2019. De juillet 2018 à juin 2019, 23 900 permis de construire ont été délivrés dans la région. Ce cumul, sur un an, recule de 12,3 %, ce qui équivaut à la perte de 3 400 logements par rapport à la période juillet 2017- juin 2018. En France, hors Mayotte, la baisse est moindre, avec une recul de  6,9 % sur un an. Concernant les mises en chantier, sur un an, l’activité baisse un peu moins en Bretagne (– 2,8 %) qu’au niveau national (– 4,6 %).

 

Insee Bretagne : retrouvez l'intégralité de la note de conjoncture 

 

 


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.