Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne Eco-Entreprises grandit et se lance dans la construction d’une filière de production de charbon végétal

Véronique Maignant, le 12.02.2020

Avec désormais 90 membres actifs, l’association Bretagne Eco-Entreprises (B2E) change de dimension et s’ouvre à de nouveaux acteurs. Agissant depuis 15 ans en faveur du développement des éco-activités elle se lance aujourd'hui, via le programme européen « Three C », dans la construction d’une filière de production de charbon végétal autrement appelé Biochar.

Le réseau Bretagne Eco-Entreprises rassemblent 90 acteurs tournées vers la transition écologique et énergétique

Créé en 2004 à Rennes, le réseau Bretagne Eco-Entreprises fédérait jusqu’alors des offreurs de solutions tournées vers la transition écologique et énergétique. Bureaux d’études, PME mais aussi représentants des grands groupes comme Suez, Engie ou Véolia constituaient le noyau dur des adhérents, entre 50 et 70 selon les années. Leur objectif : faire émerger des projets s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire. Soutenue par la CCI Ille-et-Vilaine, l’association présidée par Hervé Denis également à la tête du cabinet rennais Atlaz, a opéré sa mue. « Il y a un an, nous avons changé de dimension, explique Loïc Evain, en charge de l’animation de B2E. Nous nous sommes ouverts aux collectivités locales, aux maîtres d’ouvrages, aux laboratoires, aux réseaux spécialisés, aux écoles et universités. Au sein de la filière environnement, tous les acteurs sont interdépendants. Chacun détient un bout de la solution. Il était donc nécessaire de s’ouvrir à tous les acteurs bretons de la chaîne y compris ceux implantés en Loire Atlantique. De plus en plus de collectivités locales sont à la recherche de débouchés en matière de traitement d’eau, de déchets, de nouvelles sources d’énergie mais aussi de qualité d’air, d’eau, etc. En rejoignant B2E, elles disposent aujourd’hui d’un véritable centre de ressources avec des personnes qualifiées ».

Le charbon végétal, une filière émergente

Avec l’entrée de nouveaux partenaires comme l’Ademe ou des syndicats intercommunaux comme la Roche aux Fées Communauté, Liger Locminé, etc. l’association a multiplié son budget par cinq en seulement une année. Les projets vont bon train. Elle vient d’être retenue avec deux autres bretons, l’association Aile et l’école des métiers de l’environnement Unilasalle dans le cadre du projet européen « Three C ». « L’objectif est de développer en Europe et de préférence en Bretagne une filière dans le charbon végétal autrement appelé le Biochar, susceptible à terme de remplacer le charbon en provenance du Nigéria ou d’Ukraine, très impactant sur le plan enevironnemental, poursuit Loïc Evain. Le charbon végétal serait issu des biomasses disponibles dans chaque territoire, des débris de bois, des herbes issues de fauches d’espaces verts ou encore des déchets organiques non valorisés. Il s’agit aussi avec notre communauté experte en pyrogazéification de tester la qualité des charbons issus de la pyrolyse et pour les chercheurs d’Unilasalle de tester les différentes applications du charbons BIO ». Si celles-ci se révèlent multiples, compléments alimentaires, cosmétique, etc. au travers du programme Three C, les 3 bretons se sont focalisés sur deux d’entre elles : utiliser le charbon végétal comme amendement agricole et dans le traitement de l’eau (eaux usées) et de l’air.

Vaste projet pour le réseau B2E qui organise ce jeudi 13 février à Bruz, à Unilasalle, son assemblée générale. Celle-ci sera suivie d’un Atelier BreizhCop où témoigneront de nombreuses entreprises bretonnes.

Information et adhésion B2E


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.