Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Brest (29). Antonin Raffarin adapte le leasing aux sports de glisse

Maude Duval, le 28.04.2020

Il fallait y penser ! Antonin Raffarin l'a fait : adapter le service de leasing aux matériels des sports de glisse. Et Spleased fut développée. La plateforme travaille avec une dizaine de magasins basés en France et en Europe du Nord, et a généré en quelques mois d'existence une vingtaine de packs en location. La crise et l'interdiction de pratiquer les sports nautiques, notamment, sont venues freiner le lancement de Spleased. "C'est pour mieux redécoller après", escompte son co-fondateur, par ailleurs kite-surfeur expérimenté.

DR

A 28 ans, Antonin Raffarin n'en est pas à son coup d'essai. L'ingénieur brestois est à la tête également de Inobo, une start-up créée en 2017 et qui s'est imposée dans le milieu du kite-surf en proposant du matériel modulable.

Avec Spleased, Antonin Raffarin réédite dans l'innovation de services, en adaptant un concept qui existe déjà, mais dans d'autres univers que le sien centré autour des sports de glisse. "La culture du leasing existe déjà dans l'automobile par exemple. Elle est beaucoup plus développée dans d'autres pays, même limitrophes. En France, nous sommes très en retard avec cette pratique", analyse l'ingénieur entrepreneur.

Moins de contraintes, plus de services

Présentée en décembre 2019 à l'occasion du Salon nautique de Paris, Spleased a de suite rencontré beaucoup d'intérêt de la part des pratiquants et des magasins. "Les retours ont été très positifs et les avantages vite confirmés", rapporte son concepteur et développeur. Moins cher à l'achat, pas de contraintes de revente ou de décote, plus de souplesse et d'adaptabilité, plus de conseils, du matériel performant tout le temps et garanti, une personnalisation possible.. "C'est rééllement un service."

Dès son ouverture officielle, en février 2020, Spleased a séduit le réseau des magasins de kite-surf, qu'Antonin Raffarin connait bien. Sept d'entre eux sont rapidement venus proposer leur collaboration et verser du matériel sur la plateforme naissante. "Nous proposons plusieurs formules de leasing, selon la durée de location du matériel qui va d'une semaine à 36 mois. Le client peut chosir en fonction du magasin, de la marque du matériel et du contexte qu'ils soit en vacances en bord de mer ou qu'il pratique à l'année", explique le concepteur et développeur de la plateforme. Dans cette aventure, il est accompagné d'Emma, co-fondatrice, qui est chargée du marketing et de la communication.

Une vingtaine de contrats dès le démarrage

En un mois d'exploitation, Spleased a enregistré une vintaine de contrats. Le prévisionnel tablait sur 100 pour la fin de l'année. La crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus est venue perturber la trajectoire de cette start-up finistérienne. Avec le confinement et l'interdiction de pratiquer les activités de loisirs nautiques, les clients se sont fait plus rares et les livraisons de matériels ont été stoppées. "On était en plein développement commercial et en plein début de saison", souligne Antonin Raffarin, suspendu désormais aux mesures et aux autorisations qui découleront de la planification du déconfinement. 

Se développer à l'international

Le jeune dirigeant espère pouvoir relancer sa plateforme d'ici fin mai et continuer son développement. Dans ses plans, il prévoit d'intégrer les magasins et matériels de voile et de surf, et d'élargir rapidement son réseau à l'international. "Nous avons déjà des demandes, en Europe notamment." Pour ce faire, Antonin Raffarin s'attache des conseils de Dominique Floch, conseillère en développement international chez Bretagne Commerce Iinternational, basée à la CCI métropolitaine Bretagne Ouest. 

Voir le site Spleased


L'évènement

Journée conférences "Dans Quel Sens ?" avec l'eclozr

Save the date ! Le jeudi 24 septembre à l'eclozr, venez vivre une journée d'ateliers stratégiques, de conférences et de tables rondes pour questionner ensemble vos ambitions, challenger vos projets et rebondir avec sens !

Au programme : 30 speakers attendus sur des thématiques #Design for new deal, #IntelligenceArtificielle à impact, #Tech for good et #Entreprises à mission