Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Breizh COP : un acte d'engagement pour construire la Bretagne de demain

Véronique Maignant, le 16.04.2018

Le Conseil régional lance un projet participatif d’envergure pour la Bretagne, répondant aux enjeux démographique, environnemental et économique. Tous les Bretons, simples citoyens, élus, chefs d’entreprise, responsables d’association… sont invités à s’engager dans la Breizh COP. Il suffit de déposer ses idées sur la plateforme Atelier breton

Après la COP 21, les Bretons ont aujourd’hui leur Breizh COP. Le principe de fonctionnement est le même, basé sur une large participation citoyenne, mais élargi à d’autres enjeux que le seul climat. «Nous, Bretons et Bretonnes, avons un avenir  commun, souligne Loïg Chesnais Girard, président de la Région. Mon ambition est que nous l’écrivions ensemble. Ce projet ne réussira que si chacun d’entre nous se l’approprie : la sphère économique, le politique et la société civile. Il s’agit de créer, ensemble, une dynamique à l’échelle de la Bretagne pour accélérer durablement toutes les transitions que nous sommes en train de vivre, qu’elles soient écologique, climatique, économique, sociétale ou méthodologique. Je crois à l’engagement. C’est une notion essentielle pour bâtir une stratégie de développement territorial ». Et d’ajouter : « La prise de risque est importante, c’est un pari sur le vivre ensemble ». Sur le long terme également, puisque la Région s’est fixée 2040 pour relever toutes les enjeux qui découleront de cette concertation.

 

La méthode

Tout va officiellement démarrer ce 19 avril lors de la session exceptionnelle à Brest. «C’est la première fois que nous  nous décentralisons. Brest est une métropole dynamique et elle est en capacité d’accueillir les 83 élus qui siègent à la Région. » Un large débat portant sur le choix du modèle économique, les questions environnementales et la démocratie formera le socle du projet de territoire. Celui-ci sera ensuite soumis au vote des élus ainsi qu’une charte des valeurs et principes à laquelle chaque Breton pourra adhérer en ligne dès le 20 avril. « Pour un chef d’entreprise, par exemple, s’engager dans la Breizh COP peut être une manière de donner un sens à son projet entrepreneurial comme au travail de ses collaborateurs. »

 

Qui peut participer ?

Pendant que les élus débattront ce jeudi 19 avril, une large concertation citoyenne sera lancée via la plateforme participative : Atelier breton. Chacun peut donner ses idées et/ou son avis sur les différentes propositions. « Cette plateforme collaborative constitue le cœur de la concertation citoyenne ». Les collectivités et territoires sont bien évidemment associés à la démarche et impliqués via des réunions qui seront organisées de mai à décembre 2018. Un document recensera leurs contributions. De même un comité de coordination constitué de 40 représentants institutionnels (Etat, collectivités et associations) et un autre de 23 scientifiques intègreront  la démarche.

 

Un serious game et un jeu de plateau et cartes  pour devenir Breizhcopeur

De façon à impliquer le plus grand nombre de Bretons à participer à la Breizh COP, la Région a créé un serious game. De façon individuelle, chacun peut jouer en ligne et imaginer 12 scénarii possibles pour la Bretagne de 2040, chacun en respectant certaines orientations déjà actées, comme l’équilibre des territoires, le développement des EMR, le soutien à l’industrie, etc. Un autre jeu de plateau et de cartes pour jouer en équipe a aussi été créé. Ces jeux permettent de hiérarchiser les priorités de développement pour la Bretagne.

En participant à la démarche, que ce soit à travers les jeux, en signant la charte des valeurs et principes ou en partageant tout simplement des idées sur la plateforme collaborative, vous devenez un Breizhcopeur. 

Toute l'info sur : http://www.breizhcop.bzh/


L'évènement

Santé du dirigeant : une conférence en ligne pour ré-entreprendre sans s'épuiser

La crise du COVID-19 induit des changements majeurs : tout est possible, le meilleur comme le pire. Cette conférence, organisée par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur en partenariat avec la CCI Morbihan, donne à l'entrepreneur des pistes pour entreprendre dans un monde plus incertain tout en veillant à se préserver.

Animée par Olivier Torres, professeur à l’Université de Montpellier et Montpellier Business School, Président de l’Observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des chefs d’entreprises et travailleurs indépendants ; Laure Chanselme, psychologue et Chihiro Kageura, chargée de mission, cette conférence sera centrée sur l'entrepreneuriat et l'entreprise : elle restituera les résultats de l’enquête nationale de l’Observatoire Amarok et abordera notamment la question de la vigilance entrepreneuriale et comment entreprendre dans l'incertitude avec cette reprise et ce redémarrage d’activité. La deuxième partie fera un focus sur l'entrepreneur en tant qu'individu et sur l'importance de se préserver pour pouvoir entreprendre sans s'épuiser.

LE 06 JUILLET 2020 - WEBINAIRE - DE 18H30 À 19H30

Recommandations