Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bee Engineering (35). L’agroalimentaire, la navale et les ENR boostent l’activité de l’agence bretonne qui table sur un CA 2021 de 4 M€

Véronique Maignant, le 11.05.2021

Entreprise de conseil en ingénierie, Bee Engineering a ouvert, fin 2019, une agence régionale à Rennes. En à peine deux exercices, elle totalise 45 collaborateurs et table sur un CA de 4 millions d’euros en 2021, soit le double de celui réalisé en 2020. Depuis septembre dernier, les projets industriels dans la navale, l’agroalimentaire et les énergies renouvelables vont bon train et boostent sa croissance. Entre 20 et 30 recrutements sont prévus d’ici fin 2021.

Responsable opérationnel Grand Ouest au sein de Bee Engineering, en charge de l’agence de Rennes, installée depuis juin 2020 dans le quartier de la Courrouze.

Créé en 2010 à Paris, Bee Engineering, n’a cessé de croître pour atteindre 48 millions d’euros de CA en 2020. Plus de 650 collaborateurs ont été recrutés en une dizaine d’années et déployés dans l’une des 8 agences régionales que compte le groupe. Rennes, Mulhouse et Aix-en-Provence font partie des trois dernières ouvertures opérées fin 2019. « Nous sommes venus nous installer à Rennes pour nous développer en local, nous rapprocher de nos consultants et nouer des partenariats avec les écoles d’ingénieurs comme l’Ensta, l’Insa ou encre l’Ecam. Après un premier semestre 2020 où un certain nombre de projets ont marqué le pas du fait du Covid, la croissance est de nouveau très forte. En termes de résultat, nous sommes loin devant les deux autres agences qui ont vu le jour en même temps que nous. C‘est d’ailleurs pourquoi nous recrutons entre 20 et 30 consultants, en CDI, des profils ingénieurs ou techniciens. On devrait ainsi dépasser les 60 collaborateurs en fin d’année 2021", explique Rémy Delval, Responsable opérationnel Grand Ouest au sein de Bee Engineering, en charge de l’agence de Rennes, installée depuis juin 2020 dans le quartier de la Courrouze.

 

Variété des projets

Si au niveau national, le BTP représente 1/3 de l’activité de Bee Engineering, ce secteur n’en représente encore qu’un quart en Bretagne mais se recoupe avec des projets d'infrastructures pour des partenaires industrielss de la région.celui de l’industrie de l’énergie et des procédés. « Nous intervenons aux côtés de la maîtrise d’ouvrage, des maîtres d’œuvre ou des cabinets d’ingénierie en charges de projets clés en main, en apportant des compétences supplémentaires ou des expertises aux équipes en place. Nous accompagnons aussi les entreprises sous-traitantes sur ces chantiers. La durée moyenne d’un projet est d’environ 10 mois. »

Dans le BTP, Bee engineering intervient par exemple sur le chantier du métro de Rennes aux côtés d'Egis, mais aussi pour le compte d’Agromousquetaires (Vitré-35) pour la construction de bâtiments industriels. Parmi les autres projets en cours, il y a aussi le vaste programme de modernisation des installations électriques de la base navale de Brest, appelé B7L, aux côtés de Cegelec. « Nous participons à l’installation des réseaux électriques de deux nouveaux bâtiments baptisés Batterie de sept et Laninon, en charge d’accueillir des navires à propulsion nucléaire tels que les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. Nos consultants interviennent sur les procédés de montage des réseaux et les essais électriques sous tension. »

 

Croissance de 100 %

L’industrie de l’énergie et des procédés représente les trois quarts de l'activité de l’agence bretonne. Eiffage Energie ou Schneider électrique comptent parmi ses clients. Cependant ce sont les secteurs de l’agro-alimentaire, des énergies renouvelables et de la navale qui en 2021 et 2022 vont doper l’activité. « C’est dans ces secteurs que nous allons chercher de la croissance. Rien que sur le premier trimestre de l’année, nous avons réalisé près d’un million d’euros de chiffre d’affaires, contre 520 K€ sur la même période l’année dernière. Le projet éolien de la Baie de Saint-Brieuc représente de belles opportunités. Nous sentons aussi le secteur de l'automobile repartir. Lorsque nous gagnons un projet, c’est en général pour renforcer les compétences des équipes en place. Cependant, on vient aussi nous chercher pour une expertise particulière, par exemple un chef de projet pour installer une ligne de production. On peut aussi déployer un plateau de projet implanté au sein de l’entreprise, à savoir une équipe entière externe dédiée à un projet. Ce mode d’intervention est encore peu développé mais est en croissance. A charge pour nous, basés au sein des agences de trouver les compétences, les recruter et les fidéliser. La notion d’équipe est très forte et nous espérons reprendre l'organisation régulière de nos évènements en interne », conclut Rémy Delval. Bee Engineering a bouclé 2020 avec un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Il devrait atteindre 4 millions d’euros fin 2021, soit une croissance de 100 %.

Découvrir Bee engineering

 


L'évènement

Le salon 24H pour l’Emploi et la Formation revient à Rennes le mardi 28 septembre 2021

Le salon 24H pour l’Emploi et la Formation revient à Rennes le mardi 28 septembre 2021

Pour une quatrième édition, le Couvent des Jacobins ouvre à nouveau ses portes pour accueillir entreprises et candidats rennais et rennaises. Toute la journée (de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h), les exposants recontreront des candidats en recherche d’emplois, de formations ou de toutes autres opportunités professionnelles. Plusieurs centaines d’offres seront proposées, tous contrats confondus (CDI, CDD, intérim, stage, alternance...). De nombreux secteurs et métiers seront représentés, c’est pourquoi tous les profils sont les bienvenus. L'insciption est gratuite mais obligatoire sur 24h pour l'emploi et la formation 28/09/2021 - Rennes (24h-emploi-formation.com)