Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Avec Get iT, le rennais Olivier Ganivet séduit les grands patrons et les enseignes multisites

Véronique Maignant, le 17.02.2019

Laisser aux points de vente affiliés à une enseigne nationale le soin de gérer au quotidien leurs besoins opérationnels en communication, dans le respect de la marque, c’est l’ambition de Get iT à Noyal Châtillon-sur-Seiche (35). Lancée en juin 2018 par Olivier Ganivet, la boutique en ligne dédiée aux réseaux multisites a déjà séduit une vingtaine de Groupes parmi lesquels : Top garage, Bayard Presse et Rapido Prêt.

Olivier Ganivet a crée Get iT en mai 2018. Il a fait entrer au capital des hommes d’expérience : Jean Louis Louvel, PDG de PGS, leader français de la palette, Tanguy Roche Congard, consultant en marketing international basé à Londres et Eric Bleunven, PDG de Manitoba, une agence de communication parisienne.

Olivier Ganivet a de l’énergie à revendre. Preuve en est, il a été sélectionné avec une douzaine d’autres entrepreneurs bretons à participer au TOP (1), le tête-à-tête annuel organisé par les grands patrons français. L’évènement a eu lieu le 9 février dernier à Paris. « J’ai eu de la chance, trois de mes vœux ont été exaucés. J’ai pu échanger avec les patrons des Groupes Legrand, Korian et Saint-Gobain. Ce rendez-vous est un formidable accélérateur de business pour des PME comme la mienne, mais non dénué d’intérêt pour les big boss présents. Ils viennent chercher de la nouveauté ». Get iT a semble-t-il répondu à leurs attentes. Des rendez-vous sont programmés.

 

Passé par l’Institut de mentorat entrepreneurial

L’entreprise a vu officiellement le jour en juin 2018. CEO, détenteur de 67% des actions, Olivier Ganivet a fait entrer au capital des hommes d’expérience : Jean Louis Louvel, PDG de PGS, leader français de la palette, Tanguy Rochcongar, consultant en marketing international basé à Londres et Eric Bleunven, PDG de Manitoba, une agence de communication parisienne. « C’est essentiel de s’entourer de compétences diverses. Je dois également beaucoup à l’Institut de Mentorat Entrepreneurial (IME) (2). J’y suis rentré en 2014 à un moment où je réfléchissais à l’avenir de mon entreprise. J’y ai fait des rencontres déterminantes», souligne Olivier Ganivet. A cette époque il est à la tête de Tondirect qu’il a créé dix ans plus tôt.  Son métier : trouver le meilleur prestataire, en prix et qualité, pour l’impression des supports de communication (PLV, Goodies, affichage, etc.) de ses clients. Son chiffre d’affaires s’élève à 3 millions d’euros mais «de toute évidence, je n’étais plus sur un marché en croissance ».

 

Une e-boutique et une solution de stockage

Peu après, Tondirect remporte sur appel d’offres un marché pour Groupauto. C’est le déclic. « Je devais réaliser et livrer des kit com, cinq fois par an, pour les 900 points de vente de leur réseau Top Garage. J’imaginais difficilement gérer des centaines d’appels quotidiens et répondre aux besoins spécifiques de chacun ». Olivier Ganivet entame alors une réflexion sur la digitalisation de ses process. « Très vite, nous avons travaillé à une solution en mode SSAS pour que chaque garage puisse gérer, via le site internet ses commandes (affiches, PLV, goodies, etc..), selon la charte du Groupe ». Une e-boutique interne dédié aux membres du réseau Top Garage voit le jour. C’est la naissance de Get iT. En parallèle, Olivier Ganivet noue un partenariat avec un logisticien pour disposer d’une plateforme de stockage. A la demande de son client, les produits les plus commandés peuvent y être stockés pour assurer une livraison en 48 heures.

 

Nombreuses fonctionnalités

« Au fur et à mesure du développement, nous avons adjoint des fonctionnalités. Par exemple, chaque point de vente peut personnaliser ses produits, toujours dans le respect de la charte de la tête de réseau. Celle-ci peut bien sûr s’appuyer sur les compétences de Tondirect pour trouver des fournisseurs. Quoiqu’il en soit, via un module, nous sommes reliés au CRM de chaque tête enseigne. Il faut seulement 15 jours pour monter une e-boutique, le temps de renseigner chaque fiche produit ». Disposant d’une base technique qui a fait ses preuves, Get iT est aujourd’hui 100 % personnalisable. L’outil a nécessité 150 000 euros d’investissement.

 

Solution à la carte

L’abonnement démarre à 245 euros /mois. Son prix augmente en fonction du nombre de produits mis en ligne et des fonctionnalités utilisées« L’administration du site est très intuitive et nous avons envisagé tous les cas de figure. Par exemple, si la tête de réseau préfère récupérer les commandes et facturer les points de vente en fin de mois, c’est possible. Sinon, comme sur un site d’e-commerce, chacun paye en ligne le montant de sa commande. J’ai toujours été très féru des solutions à la carte », souligne Olivier Ganivet.

 

Il y a tout juste un an, les équipes de Tondirect et Get iT, constituées d’une petite dizaine de personnes ont emménagé dans de nouveaux locaux à Noyal Châtillon-sur-Seiche, aux portes de Rennes.  « Nous avons acquis un bâtiment en copropriété. Nous sommes en pleine phase d’accélération : j’envisage d’intégrer l’équipe de trois développeurs et pourquoi pas, opérer en fin d’année, une levée de fonds ». La PME compte déjà une vingtaine d’e-boutiques à son actif et vient de signer avec une enseigne nationale représentant 420 points de vente .


Site Internet Get iT 

(1) Le Top est organisé par l’association française des entreprises privées (Afep) 

(2) L’Institut du mentorat entrepreneurial (IME) est un service créé par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris en 2008.  Il vise à accélérer et sécuriser la croissance des PME à fort potentiel de développement par le transfert d’expérience d’entrepreneur à entrepreneur. 


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.