Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Automobile : l’équipementier américain Cooper Standard vend l’usine de la Barre-Thomas à Rennes

Véronique Maignant, le 03.11.2018

L’équipementier automobile américain Cooper Standard a annoncé vendredi 2 novembre la vente de son activité dans les dispositifs anti-vibrations, notamment en France, à l'allemand Continental. L’usine de la Barre-Thomas, à Rennes (400 salariés), en fait partie.

Le montant de la transaction n'a pas été précisé pour cette opération concernant une activité employant un millier de personnes et disposant de sites en Normandie et en Bretagne. "Nous avons déterminé que la meilleure décision était de céder cette ligne de production à une entreprise qui fournira l'attention décisive nécessaire au développement de cette activité au niveau international", a dit le PDG de Cooper-Standard, Jeffrey Edwards, cité dans un communiqué.

Outre l’usine de la Barre-Thomas à Rennes, l’équipementier automobile américain compte en Bretagne un site à Vitré. Spécialisé dans la fabrication de joints d’étanchéité, il emploie 850 salariés mais n’est pas concerné par cette cession.

 

Un nouvel atelier inauguré en mars 2017 à Rennes

Il y a un an et demi, Cooper-Standard lançait un nouveau site de production de 19 000 m² sur le site de la Barre-Thomas à Rennes. Cet investissement de 12,4 millions d’euros (dont neuf millions pour le bâtiment) avait été porté par le groupe Lamotte, la Caisse des dépôts et consignations et le groupe Mazureau. Cooper Standard, devenu locataire de son usine, a cédé l’ensemble de son site industriel (25 ha) à ce même trio d’investisseurs. Les bâtiments non utilisés, datant de 1953, sont en cours de déconstruction.

 

Engagé dans Excelcar

Ludovic Le Gall, DRH France de Cooper Standard, soulignait dans nos colonnes lors de l’inauguration : "cette nouvelle usine nous permet d'améliorer nos coûts de fonctionnement, nos process, nos flux. Mais cela ne suffit pas dans un secteur extrêmement concurrentiel". Pour rester dans la course, Cooper Standard s'était également engagé dans le projet "usine du futur" ainsi que dans des programmes d'innovation: Excelcar* et Dynafib.

 

*Excelcar :  cet outil collaboratif  de 4,8 millions d'euros a pour objectif d'accélérer la mise sur le marché d'innovations industrielles pour des grandes entreprises mais aussi des PME bretonnes (PSA, Faurecia, Edixia…) en mutualisant leurs compétences et expertises.


Taille du texte

L'évènement

West Web Awards 2019 : les talents bretons du digital peuvent candidater jusqu'au 27 janvier

Les inscriptions aux West Web Awards 2019 se font en ligne, que ce soit pour candidater ou pour proposer un talent de sa connaissance...