Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

"Anaïs s’en va-t-en en guerre" : la jeune agricultrice bretonne se raconte dans un livre, une invitation à aller jusqu’au bout de ses rêves

Véronique Maignant, le 04.06.2020

Ceux qui ont aimé le films « Anaïs s’en va-t-en guerre » sorti en 2013, aimeront le livre publié aux éditions Equateurs. Anaïs Kerhoas a grandi en Bretagne,  à Saint-Malo, et a décidé très jeune de « cultiver son jardin », de devenir agricultrice pour concocter des tisanes. Un parcours semé d’obstacles et de rencontres improbables . Dans ce livre, elle se raconte.

Anaïs s’en va-t-en guerre

Anaïs Kerhoas est née en 1987 à St Malo. Elle vit actuellement près de Dol de Bretagne, en Ille-et-Vilaine où elle sème des herbes biologiques et concocte des tisanes magiques. Le film réalisé par Marion Gervais, « Anaïs s’en va-t-en guerre » (2013), a été visionné par plus de 800 000 personnes. Aujourd’hui, les éditions  Equateurs nous livre l’histoire d’une fée des champs et sorcière des temps modernes.

 De son enfance à Saint-Malo, elle a conservé l’odeur du troène au printemps, le potager de son « pépé », le « chemin du blé en herbe » et la plage de la Touesse.  À 18 ans, elle part en Inde, s’y retrouve seule. De ce premier voyage initiatique, elle découvre un nouveau lien spirituel à la terre et voit naître son rêve : « cultiver son jardin ». 

Anaïs se met alors en quête d’un lopin de terre et apprend la culture des simples : l’aubépine, la guimauve, la marjolaine, la sauge, le souci, la reine-des-prés…  La jeune fille de la ville est prête à tout endurer : vivre dans une caravane, se laver à l’eau du puits, s’éclairer à la bougie, grelotter au réveil, travailler sans compter ses heures, batailler avec l’administration, les intempéries et les agriculteurs du coin.  Petit à petit, elle modifie son rapport avec le temps, la nature, l’alimentation, la solitude, l’argent et le travail, aspirant à une « sobriété heureuse ». 

Ce livre est une réflexion sur la liberté, un petit guide de survie alternatif et stimulant dans un monde qui va trop vite, une invitation à aller jusqu’au bout de ses rêves.

Anaïs s'en va-t-en guerre 


L'évènement

Santé du dirigeant : une conférence en ligne pour ré-entreprendre sans s'épuiser

La crise du COVID-19 induit des changements majeurs : tout est possible, le meilleur comme le pire. Cette conférence, organisée par la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur en partenariat avec la CCI Morbihan, donne à l'entrepreneur des pistes pour entreprendre dans un monde plus incertain tout en veillant à se préserver.

Animée par Olivier Torres, professeur à l’Université de Montpellier et Montpellier Business School, Président de l’Observatoire Amarok, premier observatoire sur la santé des chefs d’entreprises et travailleurs indépendants ; Laure Chanselme, psychologue et Chihiro Kageura, chargée de mission, cette conférence sera centrée sur l'entrepreneuriat et l'entreprise : elle restituera les résultats de l’enquête nationale de l’Observatoire Amarok et abordera notamment la question de la vigilance entrepreneuriale et comment entreprendre dans l'incertitude avec cette reprise et ce redémarrage d’activité. La deuxième partie fera un focus sur l'entrepreneur en tant qu'individu et sur l'importance de se préserver pour pouvoir entreprendre sans s'épuiser.

LE 06 JUILLET 2020 - WEBINAIRE - DE 18H30 À 19H30

Recommandations