Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

"Anaïs s’en va-t-en en guerre" : la jeune agricultrice bretonne se raconte dans un livre, une invitation à aller jusqu’au bout de ses rêves

Véronique Maignant, le 04.06.2020

Ceux qui ont aimé le films « Anaïs s’en va-t-en guerre » sorti en 2013, aimeront le livre publié aux éditions Equateurs. Anaïs Kerhoas a grandi en Bretagne,  à Saint-Malo, et a décidé très jeune de « cultiver son jardin », de devenir agricultrice pour concocter des tisanes. Un parcours semé d’obstacles et de rencontres improbables . Dans ce livre, elle se raconte.

Anaïs s’en va-t-en guerre

Anaïs Kerhoas est née en 1987 à St Malo. Elle vit actuellement près de Dol de Bretagne, en Ille-et-Vilaine où elle sème des herbes biologiques et concocte des tisanes magiques. Le film réalisé par Marion Gervais, « Anaïs s’en va-t-en guerre » (2013), a été visionné par plus de 800 000 personnes. Aujourd’hui, les éditions  Equateurs nous livre l’histoire d’une fée des champs et sorcière des temps modernes.

 De son enfance à Saint-Malo, elle a conservé l’odeur du troène au printemps, le potager de son « pépé », le « chemin du blé en herbe » et la plage de la Touesse.  À 18 ans, elle part en Inde, s’y retrouve seule. De ce premier voyage initiatique, elle découvre un nouveau lien spirituel à la terre et voit naître son rêve : « cultiver son jardin ». 

Anaïs se met alors en quête d’un lopin de terre et apprend la culture des simples : l’aubépine, la guimauve, la marjolaine, la sauge, le souci, la reine-des-prés…  La jeune fille de la ville est prête à tout endurer : vivre dans une caravane, se laver à l’eau du puits, s’éclairer à la bougie, grelotter au réveil, travailler sans compter ses heures, batailler avec l’administration, les intempéries et les agriculteurs du coin.  Petit à petit, elle modifie son rapport avec le temps, la nature, l’alimentation, la solitude, l’argent et le travail, aspirant à une « sobriété heureuse ». 

Ce livre est une réflexion sur la liberté, un petit guide de survie alternatif et stimulant dans un monde qui va trop vite, une invitation à aller jusqu’au bout de ses rêves.

Anaïs s'en va-t-en guerre 


L'évènement

Open de l'International : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 2 juillet

Open de l'International  : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi  2 juillet

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.

 

Recommandations