Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Alors que la crise sanitaire dure, la confiance des chefs d'entreprise bretons en l'avenir ne faiblit pas

, le 22.01.2021

La synthèse de l'enquête réalisée au second semestre 2020 par la CCI Bretagne sur l'économie bretonne vue par les chefs d'entreprise vient d'être publiée. Malgré la persistance de l'épidémie et la seconde vague de la Covid-19, la confiance des acteurs économiques bretons en l'avenir ne faiblit pas. Quand confiance rime avec résilience.

Lancée le 8 décembre 2020, l’enquête réalisée par CCI Bretagne affiche un indice de confiance en l’avenir dont la note moyenne atteint 5,3 sur 10, soit 0,1 point inférieur au premier semestre. "En juin 2020, les entreprises bretonnes constataient une baisse de leur activité après un début d’année marqué par l’arrivée de la Covid-19 sur notre territoire. Malgré cette crise sanitaire sans précédent, le niveau de confiance en l’avenir des acteurs économiques n’était pas ébranlé. Ce constat se répète au second semestre 2020 alors même que la fin d’année coïncidait avec un rebond de l’épidémie", constate la CCI Bretagne à l'heure de la synthèse de son enquête.

L'incertitude grandit

Malgré une persistance négative, la tendance globale est à la remontée des indicateurs. La période post-confinement a favorisé un regain d'activité et des chiffres d'affaires. Seul le niveau d’investissement fait figure d’exception. "La baisse d’activité et le manque de visibilité conduisent les dirigeants à naviguer à vue et freinent les investissements. L’emploi quant à lui a été sécurisé, et ce en grande partie grâce aux dispositifs d’aides mis en place", détaille CCI Bretagne.

A l'aune de cette nouvelle année, toujours ancrée dans la crise sanitaire, l'incertitude est renforcée. Interrogés sur les perspectives d’activité de leurs entreprises, environ un tiers des dirigeants bretons interviewés anticipent une baisse de leur activité pour le début de l’année 2021, soit 5 points de moins que lors de la précédente mesure. "Le fait que le second confinement ait été moins sévère en est probablement l’une des causes. En revanche, ces perceptions sont à nuancer au regard de l’incertitude persistante sur les évolutions de la crise : la part des chefs d'entreprise qui ne se prononcent pas sur cette question a augmenté", analyse CCI Bretagne.

Des difficultés de trésorerie à venir

Les craintes restent portées et focalisées sur les capacités fiancières et sociales des entreprises. 60% des chefs d'entreprise interrogés redoutent des difficultés de trésorerie dans les six prochains mois, et 21% des difficultés à payer les salaires au cours des 6 prochains mois.

Soutenus jusque-là par les dispositifs d'Etat en faveur du maintien de l'emploi (prise en charge du chômage partiel), la durée de la crise et les diminutions des aides pourraient à court ou moyen terme affaiblir la résistance des entreprises. "L’indicateur sera à surveiller de près lors des prochaines enquêtes, en même temps que les perspectives de sortie de crise et l’évolution des aides de l’Etat", prévoit CCI Bretagne.

Voir les résultats de cette enquête : L'économie bretonne vue par les chefs d'entreprise


L'évènement

Breizh Fab . Plus que quelques jours pour s’inscrire au salon des offreurs de solutions

Afin d’accélérer la pénétration des technologies liées à l'industrie du futur dans les entreprises bretonnes, Breizh Fab organise les 10, 11 et 12 mars 2021, le 1er salon des offreurs de solutions bretons 100% digital ! Vous pouvez devenir exposant, visiter le salon, ou encore participer aux webinaires.