Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Agroalimentaire : Triskalia et D’Aucy, en route vers la fusion !

Véronique Maignant, le 12.12.2017

Les coopératives agricoles Triskalia et D’Aucy vont fusionner. Un protocole d'accord a été signé entre les deux parties ce mardi 12 décembre. La future alliance, qui pèsera 3,2 milliards de chiffre d’affaires se place ainsi dans le peloton de tête de l’agroalimentaire, en France.

De G à Droite : Dominique Ciccone et Georges Galardon , DG et Pdt de Triskalia, Loïg Chesnais Girard Pdt de la région Bretagne,Serge  Le Bartz et Alain perrin, Pdt et DG de D'Aucy
V.Maignant

C’est  à l’hôtel de région, à Rennes, que l’union des deux coopératives agricoles a été scellée, en présence de Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne. Ensemble, les deux coopératives pèseront 3,2 milliards de chiffre d’affaires réuniront  25 000 agriculteurs, 9 100 salariés et 63 sites de production, ainsi qu’un réseau de distribution de plus de 200 magasins. L’objectif des deux groupes est de développer leur portefeuille de marques à l’international, Paysans Breton et Daucy notamment et d’atteindre un  chiffre d’affaires de  5 milliards d’euros d’ici 8 ans. L’alliance se fera  « à parité » en matière de gouvernance, les deux présidents, Serge Le Bartz (D’Aucy) et Georges Galardon (Triskalia),  se répartissant les futurs rôles d’une holding à directoire et conseil de surveillance. Les deux directeurs généraux actuels, Alain Perrin (D’Aucy) et Dominique Cicccone (Triskalia) resteront également en place pour les seconder. Un protocole d’accord a été signé par les deux parties, en date du 12 décembre 2017, pour une mise en place au mois de juin 2018, après avis des instances compétentes. Le nom de la nouvelle entité ainsi que le siège social seront alors dévoilés.

 

Complémentarité des métiers et des activités

Pour Serge Le Bartz et Georges Galardon, respectivement présidents des groupes d'aucy et Triskalia, ce projet est "fondé sur la complémentarité des métiers et des activités, de l'amont à l'aval. Il devra créer de la valeur en aval et au bénéfice de ses adhérents. Les groupes d’aucy et Triskalia ont construit leur réussite sur les mêmes valeurs coopératives, le principe de l’ancrage territorial et la volonté d’inscrire leurs activités dans la durée. Cette culture partagée est un atout essentiel pour adresser une réponse solide aux enjeux actuels du secteur agricole et de l’agro-alimentaire. Nouvelles attentes des consommateurs, nécessité d’innover et de croître, choix des filières à forte valeur ajoutée, agriculture responsable, performance des exploitations, création de valeur au service des coopérateurs sont autant de défis à relever ».

      

D’Aucy, un Groupe qui pèse 1, 2 milliard d’euros de CA

30 % du CA du Groupe sont réalisés à l’international. Avec un résultat net  de 12,3 millions d’Aucy réunit 9 000 agriculteurs et emploie 4 000 salariés sur 28 sites industriels, principalement en Bretagne, mais également en Hongrie et en Espagne.D’Aucy possède quatre branches (agriculture, légumes et plats cuisinés de longue conservation, œufs et viande) comprenant deux filières complètes, les légumes et l’œuf. Parmi ses marques, les légumes D’Aucy, les œufs et ovoproduits Cocotine, les conserves Gibus (très implantées en Europe de l’est). Le groupe est numéro 1 français en légumes appertisés et en ovoproduits (dans lesquels il s’est engagé vers un mode d’élevage entièrement en plein air). Il est également numéro 1 européen des lardons. A noter que s’il n’est pas présent dans les produits laitiers, D’Aucy réunit un grand nombre d’agriculteurs éleveurs laitiers. Ce qui pourrait amener à des évolutions à l’avenir dans cette branche d’activité, dans laquelle, en revanche, Triskalia est très présent, via sa participation dans Laïta, filiale avec deux autres coopératives non concernées par l’alliance du jour, Even et Terrena.

 

Triskalia, un Groupe qui  pèse 1,9 milliard de CA

35% du CA du Groupe sont réalisés à l’international.  Il réunit 16 000 agriculteurs, emploie 5 000 salariés sur 35 sites industriels, dont 2 en Espagne. Ses métiers principaux sont l’élevage, ses produits et leur transformation ( lait, porc, bovins, volaille, œufs, céréales, légumes), les légumes surgelés. Une corde supplémentaire à son arc, la distribution, avec un réseau de 200 magasins en Bretagne (Magasin Vert, Point Vert, Terranimo, etc.). Ses marques phares sont Paysan Breton, Régilait, Mamie Nova, les poulets Ronsard. Toutes ces marques sont appelées à être conservées, les apports des deux coopératives étant susceptibles de les alimenter indifféremment.

.

 


 


Taille du texte

L'évènement

Cybersécurité : inscrivez-vous pour un diagnostic de votre entreprise

Cybersécurité CCIMBO

Le 29 mars à Quimper, faites le point sur les menaces actuelles et rencontrez en rendez-vous individuel l'un des prestataires informatiques de la charte cybersécurité.