Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Agriculture bretonne : 2017, une activité en reprise

Véronique Maignant, le 14.09.2017

Représentant 8% de l’agriculture nationale, l’agriculture bretonne reprend des couleurs, même si certaines filières  souffrent encore. C'est le constat établi par le Crédit  Agricole au Space.

De gauche à droite : Rozanne Dorard-Latimier, directrice marchés agricultures, professionnels et assurances Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine; Roger Andrieu, président du Crédit Agricole en Bretagne et Jean-Christophe Roubin, directeur marché agriculture Crédit Agricole SA.
V.Maignant

« Après une année 2016 horrible , souligne Jean-Christophe Roubin, directeur de l'agriculture au Crédit Agricole SA, qui a enregistré la plus mauvaise récolte depuis l’après-guerre, l'année 2017 se présente sous de meilleurs auspices. Cela grâce au redressement de la production porcine et dans une moindre mesure de la production laitière ». En Bretagne, les crédits réalisés aux agriculteurs s’élèvent à  671,7 millions d’euros soit 7, 24% de moins qu’en 2015. L’année 2016 a connu une amélioration du cours des porcs sur les six derniers mois, grâce au retour de la Chine aux achats. A partir d’avril 2016, on a donc assisté à un redressement de la filière porcine. En revanche, l’impact de la conjoncture sur la filière lait, un  agriculteur sur deux  en Bretagne, a été tel qu’il n’a pas permis aux éleveurs d’améliorer leur trésorerie. La filière peine à se redresser.

2017, une activité en reprise

« 10 % des agriculteurs souffrent beaucoup de la conjoncture. En revanche, 50 % des exploitations, tous secteurs confondus se portent bien, poursuit Rozanne Dorard-Latimier, directrice marchés agricultures, professionnels et assurances Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine.  Les résultats du premier semestre 2017 sont encourageants. Plus de 360 million d’euros de crédits ont été accordés aux agriculteurs bretons. Un  montant en hausse de 2,27 % par rapport au 1er semestre 2016 ». L’agriculture bretonne continue d’investir, en matériel agricole et robotisation, les exploitations  poursuivent leur agrandissement. En Bretagne, un quart des investissements se réalise dans le lait, 13 % dans le porc, 10 % dans les bovins viande. Le reste se partage entre les légumes, les céréales et les ateliers plein air en volaille. En 2017, la Bretagne devrait franchir le cap de 540 installations pour un montant moyen de 179.000 euros. « L’avenir de l’agriculture bretonne se dessine avec les jeunes agriculteurs » conclut Roger Andrieu, président du Crédit Agricole en Bretagne.  Si 71 % d’entre eux  ont déjà exercé une activité professionnelle avant leur installation, ils s’orientent à 66 % vers l’élevage et intègrent une forme sociétaire dans 44 % des cas. 32 % déclarent exercer une activité de diversification (vente directe par exemple…).


L'évènement

Breizhacking 21. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 février !

Breizhacking 21. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 février !

Pour la 4ème année consécutive l’agence d’open innovation Skillfools organise le Breizhacking, un challenge des startups engagées et des entreprises bretonnes responsables, avec comme partenaire principal pour cette édition le groupe d’assurance Aviva et le soutien de Bpi France.

Le challenge est ouvert à toutes start-ups qui répondent aux problématiques sociales et environnementales d’aujourd’hui dans les domaines de l’environnement, la santé, la culture, la cohésion sociale, l’engagement citoyen.

La phase d’inscription est ouverte jusqu’au 28 février 2021.

Recommandations