Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Aéroport de Rennes : les travaux avancent, 650 nouvelles places de parking livrées d’ici la fin 2019

Véronique Maignant, le 21.06.2019

D’ici la fin de l’année 2019, l’aéroport de Rennes - Saint-Jacques va se doter de 650 nouvelles places de parking. La première étape d’un grand chantier de réaménagement en vue d’adapter, à l’horizon 2035, la plateforme rennaise à un trafic estimé à 2 millions de passagers. L’Etat s’engage à céder, d’ici 2021, 8 ha de terrain à la Région Bretagne pour soutenir ce projet d'envergure pour le territoire. 

DE g à  d : Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, Michèle Kirry, Préfete de région, Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole et Gilles Tellier, Directeur des aéroports de Rennes et Dinard
V.Maignant

Michèle Kirry, Préfète de la Région Bretagne, Loïg Chesnais‐Girard, Président de la Région Bretagne et Emmanuel Couet, Maire de Saint‐Jacques‐de‐la‐Lande et Président de Rennes Métropole s’étaient donné rendez-vous ce vendredi 21 juin à l’aéroport de Rennes. L’occasion pour chacun de relever avec satisfaction l’avancée rapide des travaux d’agrandissement du parking.

 

Une offre de places de parking en augmentation de 70%

« Après avoir signé le 8 février le pacte d’accessibilité et de mobilité pour la Bretagne, je constate que l’Etat tient ses engagements, souligne Loïg Chesnais-Girard.  L’accélération des travaux va nous permettre de livrer, d’ici la mi-juillet, 200 places de parking ». 450 emplacements supplémentaires seront mis en service avant la fin de l’année 2019. Ces aménagements ont nécessité, au préalable, de détruire et désamianter d’anciens hangars présents sur le site. Au total, l’opération a coûté 2,1 M€, pris en charge par l’exploitant, la Chambre de commerce et d’industrie d’Ille-et-Vilaine et Vinci.  Pour rappel, l’aéroport de Rennes compte aujourd’hui 925 places de stationnement… Avec ces 650 places supplémentaires l’offre de parking augmente de 70%.

 

Accessibilité renforcée

Parallèlement, une offre de transports en commun, depuis et vers le centre‐ville de Rennes, a été développée par Rennes Métropole, et ce depuis avril dernier. La ligne C6 du réseau STAR a été prolongée jusqu’à l’aérogare avec une amplitude et une fréquence renforcées. Ainsi, les jours de semaine, un bus dessert l’aéroport toutes les 10 à 12 minutes entre 7h et 19h. « Un coût d’exploitation supplémentaire de 400 000 euros pour la Métropole rennaise », souligne Emmanuel Couet. Le développement de l’aéroport de Rennes passe par des améliorations de la piste, l’agrandissement de son aérogare mais aussi par l’amélioration de son accessibilité.  La Métropole rennaise a la chance d’avoir un aéroport en cœur de ville, notre réflexion sur sa desserte porte aussi sur les étapes ultérieures. »

En lien avec l'exploitant actuel de l'aéroport, l’agrandissement de l'aérogare est d’ores et déjà à l’étude et se poursuivra dans le cadre du prochain contrat de concession (renouvelé au plus tard en 2024). Une meilleure insertion de l’aéroport sera également recherchée par l'amélioration de l'actuel accès, dans un premier temps, et un traitement urbain de ses limites avec la Ville.

 

Transfert de propriété gratuit et sans contrepartie

« Le projet était compliqué et se simplifie, indique pour sa part Michèle Kirry. L’Etat, propriétaire de 9 ha apporte son plein soutien à l’aéroport de Rennes. L’explosion du trafic ces dernières années et le déport de Notre-Dame-des-Landes nous ont amenés à mettre en place dans un premier temps une délégation de gestion. Cependant au fur et à mesure des travaux d’extension, nous allons céder en pleine propriété, à la Région Bretagne, 8 ha de terrain. Cela se fera gratuitement sans contrepartie. Dans ce dossier, l’Etat va au-delà de ses engagements ». Ce transfert de propriété devrait être effectif avant 2021.

 

Accueillir des avions de plus grandes capacités

Enfin, avec cette même volonté d’augmenter les capacités d’accueil de l’aéroport, des travaux de réfection et de mise aux normes de la piste vont être engagés, à partir de mars 2020 par la  Société d’exploitation des aéroports de Rennes et Dinard (SEARD. Sans augmenter le nombre d’avions accueillis, l’objectif est ici d’être en capacité de voir atterrir à Rennes‐Saint‐Jacques des avions de plus grande capacité. Après les travaux de resurfaçage de la piste et la reconfiguration des raquettes de retournement, l’aéroport pourrait accueillir des avions de type A350‐1000 ou B777X de 350 sièges. « Sa longueur est suffisante pour garantir un trafic à 2 millions de passagers à l'horizon 2035. » Financés dans le cadre du contrat de concession conclu (jusqu’en 2024) entre la Région Bretagne et la SEARD, ces travaux s’élèvent à 9,6 M€.

 

Enfin Rennes Métropole et la région Bretagne planchent sur différents scénarios qui définissent, sur les 15 à 20 prochaines années, l’évolution de la plateforme aéroportuaire avec le phasage des travaux à réaliser. Pour l’heure aucun plan n’est arrêté.

 


L'évènement

Entrepreneurs, dirigeants, porteurs de projet, vous recherchez un ou plusieurs financements ?

Entrepreneurs, dirigeants, porteurs de projet, vous recherchez un ou plusieurs financements ?

Organisée le 7 novembre à la CCI des Côtes d’Armor, Connexions Finance est l’occasion de rencontrer et d'échanger avec les acteurs du financement, quel que soit votre secteur d'activité. Participation gratuite sur inscription.