Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


« Bouge ta boîte » : une ambition sans limite !

Véronique Maignant, le 27.04.2017

En phase pilote depuis 9 mois dans 7 villes bretonnes,  Bouge ta Boîte passe à la vitesse supérieure. Marie Eloy et Géraldine Cloërec, les deux cofondatrices de ce réseau destiné aux femmes entrepreneures  déjà lancées, étendent leur concept à l’échelle nationale et ce dès septembre prochain. D’ici à 2019, elles tablent sur  4 300 bougeuses réparties dans 300 groupes à travers toute la France, afin de rentabiliser leur business model ! 

De g à d, Géraldine Cloërec, Laurianne Le Paih et Marie Eloy

Le concept

Partant du  constat que les deux freins majeures des femmes entrepreneures pour développer leur chiffre d’affaires sont  la confiance en elle et la difficulté à parler  argent , « Bouge ta boîte » va bien au-delà du réseautage . Le concept propose un programme structuré avec des réunions de travail tous les 15 jours , pragmatiques, minutés,  incluant des formations ciblées. Les groupes sont constitués de 10 à 20 entrepreneures de 0 à 20 salariés, une par secteur d’activité. Elles  se rencontrent tous les 15 jours de façon collective  pour pitcher,  se recommander, parler  chiffre  d’affaire. Les groupes sont animés par un binôme , une référente  et une adjointe formées. Une rencontre mensuelle en  duo  fait également partie du programme ainsi que des ateliers et des conférences régionales. La cotisation annuelle est de 270 euros HT.

L’argent n’est pas un tabou  

50 bougeuses bretonnes ont déjà bénéficié de ce programme en phase de test.« Elles reconnaissent que l’intérêt réside principalement dans la qualité et l’authenticité des échanges qui permettent aux membres de s’identifier et d’être boostées dans leur propre potentiel, souligne Marie Eloy par ailleurs Présidente de Femmes de Bretagne. Pour ma part, je veux que toutes les femmes soient  fières des  activités et du développement de leur entreprise, que l’argent soit perçu comme un outil, une énergie qui donne la capacité d’agir. »

« Bouge ta Boîte est à la convergence de plusieurs réseaux poursuit pour sa part Géraldine Cloërec  : BNI  pour le côté business, Femmes de Bretagne pour la bienveillance, le CJD pour son approche microéconomique de l’entreprise et enfin la Jeune Chambre économique pour son approche macroéconomique , comment l’entreprise se développe sur son territoire. »

Lancement en septembre , siège social à Rennes

Lancé au niveau national en septembre prochain , Bouge ta Boite qui vient  tout juste de déposer ses statuts aura son siège social à Rennes , hébergé grâce au dispositif Breizh Lab , en partenariat avec Bpifrance. L’entreprise est soutenue par la Région Bretagne mais aussi EY, MAAF et BNP Paribas.« Nous sommes en train de recruter une coordinatrice nationale, construire une plateforme nationale dédiée ainsi que  des partenariats de formation de grande qualité. Notre ambition est sans limite ! »

Avis aux futures  "bougeuses" : contact@bougetaboite.comwww.bougetaboite.com


Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).