Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Sportrizer
Simon Cohen
Tom Marsal, passionné de sport, a créé SportRizer, plateforme Web qui va bientôt s'internationaliser.

SportRizer fait gagner du temps et de l'argent aux professionnels du tourisme et des loisirs

Julie Menez, le 14.01.2020

"Le milieu des activités de plein air, c'est ma vie !", résume Tom Marsal. En 2016, fort d'une double formation dans le sport et le commerce, ce Finistérien a lancé la plateforme Web SportRizer qui recense aujourd'hui 2.800 activités très variées, partout en France, réservables en quelques clics.

"Le milieu des activités de plein air est en retard sur son développement numérique, là où d'autres secteurs touristiques sont très digitalisés", note le Finistérien. La simplicité d'utilisation de SportRizer, qui vient pallier les besoins des entreprises en leur offrant une visibilité supplémentaire et en leur permettant de remplir leur sessions, répond donc à un vrai besoin. Le jury du concours Tourisme & Numérique, organisé durant l'événement du même nom, en novembre dernier, ne s'y est pas trompé. Il lui a en effet décerné son coup de coeur. "C'est un prix d'une grande notoriété et qui compte. Pour nous nous, cela veut dire recevoir une validation de la part de tout un milieu professionnel", commente Tom Marsal, fondateur ravi de la plateforme.

Si l'aventure SportRizer avait, au départ, une couleur très littorale, du fait de sa naissance en Cornouaille, les 2.800 activités qu'on y trouve à présent sont très diversifiées. Aux côtés des cours de voile et de surf, on retrouve aujourd'hui de la danse, des camps en pleine nature, du ski de fond, de l'entraînement militaire... De quoi satisfaire un très large public !

Augmenter la rentabilité des séances d'activités

"La présence des entreprises sur la plateforme est entièrement gratuite, précise le Finistérien. On leur propose en plus de vendre les places qu'il peut leur rester, à des prix 'last minute', ce qui leur permet d'augmenter la rentabilité des sessions de cours." Une fois la séance d'activité réservée par l'internaute, le professionnel valide le tout en un SMS. La solution, entièrement automatisée permet aux plus petites entreprises de gagner jusqu'à six heures de temps sur leur semaine, d'après Tom Marsal. SportRizer perçoit une commission par place vendue

Trois nouveaux contrats signés par jour

Des contrats ont été signés ces derniers mois avec des partenaires, ouvrant à la start-up quimpéroise les portes des marchés européens. "Le site est en cours de traduction, l'idée va être d'envoyer les Français à l'étranger pour y découvrir un tas d'activités. On sera prêt pour l'été prochain", prévient Tom Marsal. En pleine croissance (la plateforme signe trois nouveaux contrats par jour), SportRizer, qui compte aujourd'hui dix personnes à la Pépinière de l'innovation, à Quimper, devrait s'étoffer prochainement sur des postes commerciaux ou techniques (développeurs).

Une levée de fonds de 1,2 M€

Soutenue depuis le début par tout un écosystème  (la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Bretagne ouest, le Technopole, la Région, Finistère 2.9, la Banque Populaire, Résocéan, la French Tech, la start-up) amorce l'année 2020 dans les meilleures conditions."Nous sommes en train de finaliser une levée de fonds de 1,2 M€", annonce le dirigeant de SportRizer.

Cela va permettre à la start-up de réaliser ses ambitions : "Exceller sur la partie B2C", en améliorant l'ergonomie, le tunnel de conversion, l'expérience utilisateur... "Aujourd'hui, notre solution est d'abord pensée pour les prestataires mais une nouvelle version va être mise en ligne à la sortie de l'hiver."

En savoir plus

L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne