Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Sellerie Nautique Sarzeau Thierry Plagué
Aude Sirvain
Thierry Plagué a révolutionné les process de fabrication de SNA grâce au numérique.

A Sarzeau, l'entreprise de sellerie nautique SNA réalise une première mondiale et rend le textile lumineux

Julie Menez, le 22.11.2017

Après avoir révolutionné ses méthodes de travail grâce au numérique et s'être distinguée à l'édition 2015 de Crisalide Numérique, SNA vient de recevoir un prix à Amsterdam, dans un salon international. L'entreprise morbihannaise a mis au point une toile de protection éclairante. Une première mondiale.

A peine a-t-il posé sac à terre qu'il faut déjà songer à repartir ! Tout juste revenu du plus grand salon international professionnel des équipements marins, le Mets, à Amsterdam, Thierry Plagué, dirigeant de SNA, prépare déjà le Nautic, à Paris. Une nouvelle occasion de présenter le savoir-faire de cette entreprise de sellerie nautique de Sarzeau mais aussi l'innovation qui lui a valu le prix spécial jury du Dame (Design award), au Mets : une toile éclairante. Dans son bureau, au-dessus de l'atelier de conception de protections nautiques, Thierry Plagué n'en revient pas : l'accueil rencontré par son invention est "colossal"

Il faut dire que Kanvaslight, c'est du jamais vu : SNA a mis au point les premières protections textiles avec un éclairage intégré. "Le tissu devient luminaire", résume Thierry Plagué. Il a commencé à réfléchir à ce dispositif en raison de besoins exprimés par sa clientèle : avoir un éclairage adapté et efficace, qui ne craigne pas l'eau. Cet acharné de boulot s'est alors mis au travail, en commençant par "balayer tous les programmes de recherches dans l'éclairage, en étudiant la faisabilité de chaque". Dans cette aventure, il a été suivi par toute l'équipe de SNA, huit salariés aujourd'hui, dont son épouse Laurence et sa belle-soeur Sophie. "Toute l'équipe a été très impliquée", apprécie le Morbihannais.

SNA sort de l'ombre grâce à Crisalide Numérique

Si cette première mondiale offre un coup de projecteur inouï sur cette jeune entreprise, elle était déjà sortie de l'ombre dès 2015, grâce à concours Crisalide Numérique de la CCI Ille-et-Vilaine qui avait mis en avant la révolution numérique qu'elle venait d'enclencher.

Tout a commencé en 2012, quand Thierry Plagué fonde Sellerie Nautique Aerec, activité pour laquelle il commence par employer sa belle-soeur, spécialiste de ce domaine. Il fait construire à Sarzeau un bâtiment de 700 m² qui abrite SNA et sa propre entreprise, dans le domaine électrique (qu'il finira plus tard par céder). L'entrepreneur découvre le milieu de la sellerie et ses méthodes. Lui vient alors une idée : "Et s'il était possible de s'affranchir des distances tout en menant à bien l'activité ?" Après plusieurs années de recherche, le changement de méthode s'enclenche en 2015 : SNA investit dans des outils numériques et de conception assistée par ordinateur. "En modélisant tous les supports, on est alors capables de fabriquer de bons produits sans avoir eu besoin d'aller voir les bateaux pour prendre des mesures sur place.

Pour Thierry Plagué et l'équipe de SNA, tout repose aujourd'hui sur une organisation particulièrement bien rôdée, dont les outils numériques permettent l'aboutissement : "Cela nous permet d'être extrêmement performants en termes de conception de produits et de réduire les délais à seulement quelques jours", apprécie le Morbihannais, qui reconnaît que ce développement a demandé "un travail énorme". Et quand SNA est lauréate de Crisalide numérique (prix du jury et du public dans la catégorie start-up du numérique), l'entreprise connaît un vrai tournant : "Etre distingué par des professionnels du numérique nous a donné de la crédibilité."

Avec Kanvaslight, SNA a de nouveaux défis à relever

Précisant bénéficier du soutien du VIPE depuis le début, Thierry Plagué note que le prix Crisalide numérique a enfin permis à SNA d'être considérée comme une entreprise à potentiel par les acteurs économiques locaux. Et lui a permis de décrocher des financements. Epaulé par la CCI du Morbihan, le dossier de SNA lui a valu une subvention de la Région Bretagne. Un prêt BPI a suivi, dans le cadre du développement de Kanvaslight. "Une dynamique bénéfique s'est enclenchée, cela facilite les choses."

Installée au coeur de la Sailing Valley, SNA a déjà des clients partout dans le monde, grâce à son site Internet. Mais un nouveau défi se présente : appréhender l'export à grande échelle, avec Kanvaslight, notamment pour la clientèle états-unienne, déjà très impatiente d'acquérir le produit. "Au Mets, nous avons eu énormément de contacts. Comment faire le tri ? Voir qui est le plus fiable ? Un conseiller de Bretagne Commerce International nous a proposé d'étudier cette liste pour nous faire ses recommandations."

Thierry Plagué évoque aussi une problématique supplémentaire : les difficultés à recruter de la main d'oeuvre qualifiée pour travailler dans son atelier et effectuer un métier certes traditionnel mais qui repose aujourd'hui grandement sur les outils numériques. "La sellerie, ce n'est pas un métier qui attire ! Pourtant, nous voulons donner une image technologique de ce métier technique et exigeant." La preuve, les plus grands teams de la course au large ont identifié l'entreprise de Sarzeau comme un partenaire de poids : "Au Vendée Globe 2012, les lazy bags (sacs de protection de la voile) pesaient 7,5 kg. Ceux que nous avons fait pour l'édition 2016 ne pesaient plus que 2,2 kg. C'est significatif pour ses marins qui cherchent à être les plus légers possibles sur l'eau", détaille Thierry Plagué.

A la barre de SNA, le chef d'entreprise a le regard tourné vers l'avenir, avec encore de nouvelles idées pour développer son activité et mettre en lumière le potentiel de la sellerie nautique revisitée grâce au numérique.

 

Taille du texte

L'évènement

Accélérez le développement de votre projet éco-innovant en participant à Crisalide Eco-activités !

Accélérez le développement de votre projet éco-innovant  en participant à Crisalide Eco-activités !

Découvrez vite toutes les informations et  la fiche d’inscription  à remplir en ligne - Clôture des inscriptions : lundi 19 février 2018