Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Commerce Morbihan cave à vin
Aude Sirvain
Quentin Ozon, 28 ans, a repris Les Caves de Lanvaux, à Saint-Jean-Brévelay. Il y a un mois, le commerce a déménagé dans un espace plus grand.

A Saint-Jean-Brévelay, les Caves de Lanvaux enregistrent un nouveau dynamisme

Julie Menez, le 25.04.2018

Depuis un an, Quentin Ozon a repris Les Caves de Lanvaux, créées par son père Michel il y a 30 ans, à Saint-Jean-Brévelay, commune morbihannaise de près de 3.000 habitants. En plus de la vente aux particuliers, l'entreprise livre aussi aux associations les boissons et les tireuses dont elles ont besoin pour leurs événements. A la faveur d'un récent déménagement mais sans quitter le bourg, le commerce enregistre un regain d'activité.

Quentin Ozon n'avait jamais envisagé de reprendre les Caves de Lanvaux, à la suite de son père. Après un CAP en boulangerie et en pâtisserie, il travaillait déjà depuis dix ans chez des artisans quand il a rencontré des problèmes de santé. Le jeune homme a déclenché une allergie à la farine qui l'a envoyé à l'hôpital, aux urgences... et l'a forcé à trouver une autre voie. 

LIRE AUSSI le dossier sur la revitalisation des centres-bourgs bretons

Un plan de revitalisation et un prêt d'honneur pour se lancer

"J'ai proposé à mon père de reprendre le commerce", raconte Quentin Ozon, 28 ans. Avec son père, Michel, 61 ans, ils sont allés demander conseil à la Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan au sujet de cette transmission. "On a fait un premier point à Vannes avec un conseiller, auquel on a présenté l'entreprise. Puis un autre rendez-vous, à Pontivy, pour tous les dossiers administratifs et de demandes de subventions", relate Michel OzonUn accompagnement payant : le projet de reprise de Quentin a pu bénéficier d'une aide de 3.000 € dûe à un plan de revitalisation ainsi que d'un prêt d'honneur de 3.000 € de Initiative Pays de Pontivy.

Une clientèle d'associations et de particuliers

Créée en 1989, la cave à vin s'est grandement diversifiée depuis toutes ces années. Aujourd'hui, on y trouve de la bière (plus de 200 références) en bouteilles et en fûts. D'ailleurs, dès 1991, Michel Ozon a proposé aux associations morbihannaises de leur livrer les boissons et buvettes nécessaires à leurs événements (festivals, lotos, festoù noz, motocross...). Une activité qui demande "de la réactivité et de la souplesse" et que le futur retraité transmets aussi à son fils.

"Tout jeune déjà, Quentin m'aidait à installer les buvettes et les barnums. Je suis content qu'il reprenne l'entreprise à ma suite", commente Michel Ozon, qui accompagne son fils pour encore quelques temps et lui présente les différents clients.

Le commerce déménage de 200 m... et les clients reviennent !

Depuis environ un mois, les Caves de Lanvaux auparavant situées près de l'église du bourg ont déménagé... de 200 mètres. A présent installé dans un espace un peu plus grand et plus proche de son dépôt, le commerce respire et les affaires progressent. "Ca change tout, assurent Quentin et Michel Ozon. C'est un emplacement plus visible où, surtout, il est plus facile de stationner !" En effet, Michel Ozon, qui a vu d'autres commerces voisins mettre la clé sous la porte, déplore les voitures ventouses qui encombrent le centre-bourg et font fuir la clientèle. "Les particuliers représentaient 30 % du chiffre d'affaires mais cette année ça devrait être 40 %", commente Michel qui dit avoir retrouvé d'anciens clients.

Dans ce nouveau local, Quentin Ozon propose maintenant des coffrets cadeaux, avec de bonnes choses à boire et à manger, pour les particuliers et les entreprises. Profitant de la terrasse attenante, il va également organiser des soirées à thèmes. Surtout, pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs, l'ancien boulanger va suivre une formation de caviste à l'Ecole hôtelière de Vannes.

Michel Ozon et son épouse Christine continuent quant à eux d'explorer toutes les régions de France pour en ramener des produits différents. Parmi leurs fiertés : "Du cidre bio du Verger perdu, à Elven, et de la bière de Montcuq !"

Les Caves de Lanvaux, 4, rue des Hêtres, à Saint-Jean-Brévelay

LIRE AUSSI le dossier sur la revitalisation des centres-bourgs bretons