Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Commerce Roscanvel épicerie
Simon Cohen
Marie-Laure Cann et son mari Hubert Autret font vivre le commerce multi-services de Roscanvel.

A Roscanvel, le commerce multi-services Barr Avel déjoue les pronostics

Julie Menez, le 18.04.2018

Face à la fermeture imminente de son dernier commerce, la commune de Roscanvel s'est mobilisée : elle a sollicité la CCI métropolitaine Bretagne ouest pour l'accompagner dans la création d'un nouvel espace et des bénévoles ont permis de garder le dépôt de pain. Ouverte depuis l'été dernier, la nouvelle épicerie a enregistré de premiers résultats au-dessus des espérances.

"Le premier été, ça a été un vrai tourbillon", résume Marie-Laure Cann qui a ouvert le commerce multi-services Barr Avel avec son mari Hubert Autret, le 15 juin 2017. Idéalement situé à quelques mètres de l'église, du seul restaurant et surtout d'un parking, le Barr Avel a été construit par la municipalité quand les derniers commerçants de Roscanvel ont pris leur retraite. 

LIRE AUSSI le dossier sur la revitalisation des centres-bourgs bretons

Municipalité et habitants décidés à garder un commerce ouvert

"Dès qu'ils m'ont annoncé leur intérêt d'arrêter et de ne pas vendre leurs murs, puisque c'est aussi leur lieu d'habitation, j'ai immédiatement appelé la Chambre de commerce et d'industrie pour voir ce qu'on pouvait faire. C'était impératif de garder l'offre de services dans notre commune !", raconte Bernard Copin, maire de Roscanvel.

Avec 867 habitants à l'année, Roscanvel est en-dessous du seuil généralement admis pour assurer la viabilité d'un commerce alimentaire (1.500 habitants) et le supermarché le plus proche est à moins de 10 km. Mais la petite commune a des points forts qui ont porté le projet d'un nouveau commerce : son potentiel touristique ("jusqu'à 3.000 personnes l'été" et le GR34), une école, un commerce qui exploite une licence IV et une licence tabac, avec un chiffre d'affaires existant ; une population vieillissante qui a besoin de services de proximité... et des habitants engagés !

En attendant l'ouverture, des bénévoles ont assuré le dépôt de pain

En effet, en attendant que le nouveau commerce soit construit sur un terrain communal (un investissement de 120.000 €), des bénévoles locaux ont assuré la vente du pain chaque jour, de septembre 2016 à juin 2017. "Vous savez, à Roscanvel, les gens sont prêts à s'engager pour les autres...", apprécie Bernard Copin, en référence à la maison construite par des bénévoles et adapté au handicap d'un habitant.

En parallèle des démarches et de la construction, la mairie a lancé un appel à candidatures pour son commerce multi-services. Première surprise : les réponses ont afflué, avec parfois des candidats venus de l'autre bout de la France. Avec la CCI, les élus ont retenu trois couples d'habitants. L'enthousiasme et la volonté de Marie-Laure Cann et Hubert Autret ont reçu l'avis unanime du jury, composé de trois élus et d'une conseillère de la CCI, après un entretien "important et stressant", avoue Marie-Laure Cann.

Aujourd'hui, avec le sourire aux lèvres, un petit mot pour chacun et un brin de fantaisie, la Roscanvéliste imprime sa marque dans cet espace de 70m², propice aux échanges... surtout depuis que son mari a construit une belle terrasse en bois !

"Lui s'occupe du bar. Mon truc à moi, c'est l'épicerie, j'adore ça !", sourit la commerçante. Elle essaye de s'adapter pour répondre aux besoins de la clientèle et vient d'installer un rayonnage de produits bretons, très demandés. Elle projette aussi d'étoffer la sélection de vins vendus.

Un chiffre d'affaires bien supérieur aux attentes

"Par rapport au commerce précédent, qui était plus en retrait avec moins de stationnements, on espérait minimum 20 % de mieux. Sur les six premiers mois, il y a eu 40 % de mieux !", note Bernard Copin. L'ancien restaurateur en est persuadé : l'emplacement (sur la route principale, en coeur de bourg et sur l'itinéraire qui mène à la Pointe des Espagnols) ainsi que les places de parking sont des atouts décisifs. Et aussi la multitude des services, identiques au commerce précédent : presse quotidienne régionale, dépôt de pain, épicerie, bar, tabac et bientôt bouteilles de gaz.   

Ajoutez à ça le bar à chiens construit par Hubert et les plantes aromatiques que Marie-Laure fait pousser et que chacun peut cueillir à sa guise et voici la recette du Barr Avelun commerce rural attachant.

LIRE AUSSI le dossier sur la revitalisation des centres-bourgs bretons

L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.

Recommandations