Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Steve Roquand Thalasso Bénodet
Simon Cohen
Steve Roquand dirige la thalasso de Bénodet et l'hôtel Kastel. Des mois de travaux ont permis à la thalasso de repenser les espaces, pour offrir davantage de confort aux clients.

La thalasso de Bénodet s'est offert une cure de jouvence

Julie Menez, le 21.03.2019

A Bénodet, la fermeture pour cinq mois de travaux de la thalasso a été mise à profit pour un plan de formation impliquant tous les salariés. Une montée en compétences qui devrait s'épanouir dans un établissement repensé, qui rouvre ses portes en avril.

En travaux depuis début novembre, la thalasso de Bénodet va rouvrir ses portes dans quelques jours. Les clients y découvriront un lieu embelli et de nouveaux espaces comme un solarium donnant sur la mer et une salle d'activités propice au yoga ou autre discipline bien-être. En tout, ce sont 2 M€ qui ont été investis par Relais Thalasso, propriétaire des lieux depuis plus de 20 ans.

Une thalasso repensée

Points forts de ces nouveaux aménagements, l'intérieur de la thalasso de Bénodet a été complètement réaménagé, en s'inspirant des structures ultra modernes du Château des Tourelles à Pornichet (autre propriété de Relais Thalasso). "Nous allons proposer un concept de soins un peu différent, qui tient compte de l'évolution des métiers de la thalasso et des besoins des clients", résume Steve Roquand, directeur de la thalasso et de l'hôtel Kastel tout proche. Le choix a donc été fait de regrouper les soins dans un espace unique et d'améliorer le confort des lieux d'attentes, moins impersonnels. "Nous sommes toujours une thalasso qui bénéficie d'un vrai savoir-faire, mais nous adoptons les codes du spa."

Le Kastel a également eu droit à un ravalement de façade et à des travaux sur sa toiture et des nouvelles vitres pour les fenêtres des chambres, pour 250.000 €. "L'hôtel a été repris en gestion par Relais Thalasso au début des années 2000. Il est associé à la thalasso. Nous proposons ainsi des séjours tout compris et les deux établissements ont une vraie complémentarité." Rénové il y a quelques années, l'établissement de trois étoiles emploie 15 salariés. "C'est un hôtel qui a de nombreux atouts : avec 25 chambres, il est à taille humaine et dispose d'une vraie vue mer", note Steve Roquand.

Un chiffre d'affaires de 3,5 M€

Le chiffre d'affaires cumulé des deux établissements est de 3,5 M€. "Celui de l'hôtel a tendance a évoluer positivement, nous commercialisons de plus en plus de séjours 'package'. L'activité de la thalasso est stable depuis trois-quatre ans. Nous sommes en recherche de développement et les nouveaux aménagements vont nous y aider." Le dirigeant souligne par ailleurs la fidélité de la clientèle sud-finistérienne, qui vient facilement s'offrir une journée de soins et pour laquelle des journées portes ouvertes sont organisées chaque année. Ils devraient être encore nombreux à venir découvrir la mue de l'établissement, pour la réouverture en avril.

"Nous nous sommes préoccupés très tôt de ce que nos salariés  allaient pouvoir faire nos salariés durant les travaux. La Direccte Bretagne et notre Opca nous ont proposé de mettre en place un ambitieux plan de formation, couplé avec une activité partielle, afin de maintenir l'emploi de tout le monde." Les collaborateurs ont tous bénéficié d'environ 30 jours de formation.

Impatients de mettre les formations en pratique

Au travers des entretiens annuels, les besoins ont été évalués et des grandes catégories de formation déterminées par l'entreprise. "Le service formation de la Chambre de commerce et d'industrie métropolitaine Bretagne ouest a été notre principal prestataire. Il y a eu des formations en anglais, en bureautique et en informatique ou encore en management, pour les chef(fe)s de service", énumère Steve Roquand, qui a aussi eu recours à l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih). Si le dirigeant de la thalasso et ses salariés connaissaient déjà les formations proposées par la CCIMBO, "être accompagnés par les Opca a permis d'avoir accès à des parties du catalogue" autrement jugées trop onéreuses.

Steve Roquand ne voit que du positif dans ce plan de formations de grande ampleur, qui a pu être assuré à l'échelle locale. "C'est très valorisant pour les salariés et j'ai eu beaucoup de retours positifs. Surtout, la plupart des formations étaient qualifiantes." Pour le dirigeant de l'établissement, il s'agit aussi de "fidéliser les salariés et de faire grandir le savoir-faire de l'entreprise et des équipes. Maintenant, tout le monde attend impatiemment la remise en exploitation, en avril, pour mettre ce qui a été vu en formation en pratique !"

En savoir plus

L'évènement

Sécurité économique et numérique à l'honneur, les 19 et 20 septembre 2019 à Saint-Brieuc et à Ploufragan.

Sécurité économique et numérique à l'honneur, les 19 et 20 septembre 2019 à Saint-Brieuc et à Ploufragan.

Le colloque sera  précédé par un « Before », le 19 septembre 2019, ouvert aux étudiants et au public, pour permettre de sensibiliser plus largement les concitoyens aux enjeux de sécurité numérique et économique. Enfin, le colloque SecNumeco, réservé aux professionnels, donnera la parole le 20 septembre 2019 aux spécialistes et experts du domaine. Informations et inscriptions

Recommandations